réunion
info locale

250 scientifiques s'opposent au programme d'élimination des requins en Australie

requins
requin 1
Après une période d'essai de 3 mois, durant laquelle 50 requins de plus de 3 mètres ont été tués, le gouvernement d'Australie occidentale envisage de pérenniser le programme dit "d'élimination ciblée" des squales. Aujourd'hui, plus de 250 scientifiques du monde entier en demandent l'arrêt. 
C'est en janvier dernier que les autorités d'Australie occidentale ont initié le programme. Il consistait en la pose de filets et de drumlines à 1 km des plages les plus populaires de l'État. Les espèces visées étaient les grands blancs, les requins-tigres et les requins-bouledogues de plus de trois mètres.

Le bilan au bout de trois mois? 172 requins se sont pris dans les filets. 163 requins-tigres et aucun grand blanc. Au total, 50 requins de plus de trois mètres ont été abattus, 20 sont morts épuisés dans les filets, et les autres ont été relâchés.

Un influent scientifique américain parmi les signataires

Pour les scientifiques signataires de la lettre ouverte adressée au gouvernement d'Australie occidentale, ces résultats montrent que le programme ne garantit pas la sécurité des baigneurs et des surfeurs, Ils pointent notamment du doigt l'absence de grands blancs parmi les prises, alors que cette espèce est la plus impliquée dans les attaques mortelles. Citée par Radio Australia, la biologiste marine australienne Jessica Meeuwig affirme : « À Hawaï, ils ont passé 16 ans à tuer les requins-tigres, de la même manière qu'en Australie occidentale, en posant des filets avec des appâts. Mais cela n'a eu aucun impact sur les statistiques d'attaques de requins. »

Autre signataire d'envergure, le biologiste marin Elliott Norse. Il a travaillé pour plusieurs présidents et a joué un rôle clé dans la décision de Barack Obama de préserver de larges zones de l'océan Pacifique. 
Publicité