Cité du Volcan : Les 40 salariés en plein désarroi

société
cité du volcan
Suite au refus du maire du tampon d'autoriser l'ouverture de la Cité du Volcan, les salariés publient une lettre ouverte dans laquelle ils appellent au "soutien de tous les réunionnais".
La lettre des salariés: 

"Aujourd’hui, 11 juillet 2014, 6 jours après l’ouverture officielle prévue, 40 emplois de la Cité du Volcan sont menacés faute de pouvoir accueillir un public pourtant demandeur.

Pris en otage, notre désarroi est profond, d’autant plus que nous sommes impuissants pour débloquer la situation actuelle. Sans la reprise rapide d’une activité normale, nous risquons de perdre nos emplois et par conséquent de vous priver d’un outil culturel et scientifique exceptionnel.
Cet état de fait touche également l’ensemble des acteurs économiques de la région.

En ce début de vacances, nous savons que bon nombre de réunionnais et de touristes attendaient cette ouverture avec impatience et nous sommes vraiment désolés de ne pouvoir leur faire découvrir ce magnifique outil pédagogique, fruit de 3 années de travail.

Ce n’est pas la première fois que l’ouverture du musée est reportée et cela pèse fortement sur le moral des employés.

Dans cette situation difficile, nous, l’ensemble du personnel de la Cité du Volcan, demandons l’ouverture du site et comptons sur le soutien de tous les Réunionnais.

L’ensemble des salariés de Réunion des Musées Régionaux – RMR (services généraux, Stella Matutina, Kélonia et le MADOI), se joignent à nous dans cette démarche.

Merci.
Signé
Les 40 salariés de la Cité du Volcan."
Les Outre-mer en continu
Accéder au live