Saint-Denis : le chauffard, âgé de 18 ans, avait bu, fumé et conduisait sans permis un 4X4 volé

faits divers
Prison de Domenjod
©Réunion 1ère
Le chauffard, âgé de 18 ans, a été placé en détention provisoire. Vendredi soir, il avait grillé un feu rouge au volant d’un 4X4 volé et avait percuté une voiture dont le conducteur est très gravement blessé. Le fuyard avait bu, fumé et circulait sans permis. 
La virée nocturne de Jean-Noël, 18 ans et de son « camarade » âgé lui de 17 ans, avait bien débuté. Une bouteille de whisky, quelques cigarettes de zamal, le tout en se promenant dans le 4X4 du grand-père du mineur. Véhicule emprunté sans autorisation et dont la clef se trouvait sur le contact.
Tout va pour le mieux jusqu’à 23 heures. A l’intersection entre l’avenue Delattre-de-Tassigny et la rue Lory-les-Hauts à Sainte-Clotilde, Jean-Noël qui n’a pas le permis décide de passer au rouge. Au même moment où il s’engage, arrive le une petite voiture. Le choc est inévitable. L’accident  fait prendre conscience au chauffard de la gravité de la situation. Le tout-terrain est en piteux état, mais il roule encore. Il décide de prendre la fuite.
 
Détention provisoire à 18 ans
 
Déféré devant le procureur de permanence après 36 heures de garde à vue, puis devant un juge, le conducteur a été mis en examen pour vol et blessures involontaires avec circonstances aggravantes.
La victime de cette terrible collision est âgée de 20 ans. Touché, à la tête le jeune homme est hospitalisé, depuis vendredi soir, dans un état grave. Les médecins estiment que le pronostic vital est engagé. Par chance dans ce terrible drame, la seconde occupante de la voiture s’en sort avec quelques blessures légères.
Compte tenu de la gravité des faits, le juge des libertés et de la détention a suivi les réquisitions du parquet et a décidé de placer le chauffard en détention provisoire.
Les larmes du mis en cause et la plaidoirie de son avocate n’ont pas infléchi la décision du juge qui a motivé sa décision en s’appuyant sur la gravité des faits et sur les risques de représailles à l’encontre du mis en examen.