réunion
info locale

Médiator : l’Etat coupable d’avoir tardé à retirer le médicament du marché

justice
Médiator
©D.R
Le jugement du tribunal administratif de Paris rendu ce 9 Juillet 2014 condamne l’Etat. La justice lui reproche de ne pas avoir retiré le Médiator du marché dès 1999. Les laboratoires Servier ne peuvent pas être dédouanés de leur responsabilité, mais l’ANSM a trop tardé à intervenir.
Les victimes du Médiator viennent de remporter une bataille judiciaire décisive. Le 9 Juillet 2014, le tribunal administratif de Paris a condamné l’Etat pour les « fautes commises » par L’ANSM (Agence Nationale de santé du médicament). Celle-ci, estiment les juges, à trop tarder à retirer le Médiator du marché. Cependant, l’Etat sera fondé à se retourner, si besoin, contre les laboratoires Servier nous apprend le site Sciences et Avenir.
En fait, la justice reproche à l’ASNM et donc à l’Etat de ne pas avoir réagi quand des rapports démontraient que des substances actives de ce médicament étaient dangereuses.
 
Le Médiator en vente 10 ans de trop
 
Ce jugement intervient suite à la plainte en 2013 d’une patiente qui s’estime victime du Médiator. Avec son avocat, ils ont démontré que dès 1999, les effets indésirables du benfluorex, substance active du médiator, étaient dénoncés dans plusieurs publications médicales. Malgré ces mises en garde, le Médiator reste en vente en France jusqu’en 2009, soit dix ans.
A La Réunion où de nombreux diabétiques en surpoids ont utilisé, sans le savoir, ce médicament nocif. Plusieurs centaines de plaintes ont été enregistrées dans les tribunaux de grande-instance de Saint-Denis et de Saint-Pierre. Toutes les victimes accueillent ce premier jugement avec soulagement, mais en ayant conscience que le parcours judiciaire sera encore très long.
Publicité