Affaire Loïc Louise : une nouvelle étape dans l’enquête

justice
Lieu du décès de Loïc Louise à La Ferté Saint-Aubin
C'est ici, devant la résidence Priou, à la Ferté-Saint-Aubin, qu'est décédé Loïc Louise. Le bénédictin, originaire de Bourbier-les-Hauts, âgé de 21 ans, se battait avec ses cousins quand les gendarmes sont intervenus. ©DR
Une information judiciaire va être ouverte par le parquet d’Orléans  pour permettre d’en savoir plus sur la mort du jeune Réunionnais le 3 novembre dernier.
Après deux heures d’entretien avec la procureure de la République d’Orléans ce mercredi 6 août, les parents de Loïc Louise et leur avocat sont ressortis soulagés.
 
Le parquet d’Orléans va en effet ouvrir une information judiciaire pour homicide involontaire après la mort du jeune Réunionnais le 3 novembre dernier.
 
Etudiant en métropole, le jeune homme est décédé après avoir reçu une décharge de taser. Les gendarmes avaient dû maîtriser la victime éméchée, après une bagarre avec ses cousins lors d’une soirée très arrosée.
 
L’autopsie avait conclu à une mort par étouffement, liée à son état d’ébriété, suite à un arrêt cardio-respiratoire.
Mais si le taser n’est pour l’instant pas directement mis en cause pour expliquer le décès, pour l’avocat de la famille, Me Fabrice Saubert, il ne fait aucun doute.
 
Quoiqu’il en soit des investigations doivent encore être menées, un juge d’instruction va donc être nommé.
 
Les explications de Stéphane Barbereau de France Bleu Orléans.

Affaire Loïc Louise enrobé


 
Tout comme leur avocat, les parents de Loïc Louise ont fait le déplacement en métropole pour rencontrer la procureure de la République d'Orléans et se voir annoncer l’ouverture d’une information judiciaire. Une nouvelle étape vécue comme un soulagement par ces deux bénédictins.
La réaction du père de Loïc Louise, Johny Louise, après l’entretien.
 

Affaire Loïc Louise itw père





Les Outre-mer en continu
Accéder au live