Ile Maurice : les Réunionnais toujours dans l’alizé de la Coupe de l’océan Indien de voile

sport
Voile
©Ligue réunionnaise de voile
Comme prévu l’alizé s’est renforcé, rendant les régates de mercredi plus sportives. Dans ces conditions difficiles, les réunionnais tirent leur épingle du jeu et montent sur les podiums.
L’alizé est là, bien établi, copieux. Un des points importants du briefing des entraîneurs ce mercredi matin : nos coureurs devront être attentifs face à l'instabilité du vent prévu.
 
La problématique du jour portait sur la façon de maîtriser son embarcation au mieux dans les violentes risées qui parcouraient le plan d’eau.
 
Comment également ne pas faiblir, continuer à tenir cette position de rappel très exigeante pour les cuisses et les abdominaux ?
 
Bonne condition physique exigée
 
A l’image des Seychellois à l’échauffement dès le matin, naviguer à haut niveau implique une préparation physique intensive. Nos jeunes Réunionnais, inscrits au Centre d’Entraînement Régional en savent quelque chose puisqu'ils se préparent physiquement deux soirs par semaine, en plus des navigations les mercredis et samedis. Eux qui avaient été frustrés de leur déplacement en métropole où ils avaient dû faire preuve de patience, de concentration, de réglages fins, lors des journées sans vent, rêvaient de grosses conditions, où le physique fait la différence, où les sensations sont au rendez-vous. Leurs vœux ont été exaucés !
 
Pour les plus anciens qui naviguent par passion et pour le loisir, la journée a été plus rude…
Voile
©Ligue réunionnaise de voile
Voile
©Ligue réunionnaise de voile
Voile
©Ligue réunionnaise de voile
Voile
©Ligue réunionnaise de voile
Voile
©Ligue réunionnaise de voile

 

Les résultats des manches de mercredi
Optimist : 18 classés
Dans ces grosses conditions, on attendait nos Réunionnais aux avants postes. Ils sont en dernière année dans la série, certains ont des gabarits parfaits pour la brise. Même si les Seychellois ont bien progressé, depuis leur déculottée à domicile l’année dernière, ils ont du mal face à l’armada Réunionnaise. Ainsi, Mathis Guessard et Mattis Lavit d’Hautefort franchissent dans cet ordre, l’arrivée de la première manche du jour, Clémentine BRETAGNE terminant 5ème. Pour la 2ème manche, Mathis et Clémentine sont aux 2 premières places. Mattis n’a pas tiré les bons bords (8). Yann Peu manque de constance dans sa vitesse et découvre la navigation en flotte et sur des grands parcours. (9 - 11) Raphaël Dejean, n'est pas encore bien rentré dans le match et a eu du mal à gérer la surpuissance (enfournement + dessalage) (abandon – 17).

Laser 4.7 : 9 classés
Corentin Bretagne confirme sa domination et sa régularité dans les deux premières places (1 - 2), Thibau Peyroutou assure une belle remontée dans le classement général en assurant une victoire sur la deuxième manche
(3 - 1). Valentin Boyer a manqué de confiance sur la première manche avec des erreurs techniques mais se remet dans le match sur la deuxième en finissant 3ème, ce qui donne trois réunionnais sur le podium pour la deuxième manche du jour et pour le classement général. Pourvu que ça dure !

Laser radial : 9 classés
Nicolas Crépy, reste toujours au pied du podium et a du mal à concrétiser pour dépasser les trois premiers (4 - 4). Thomas Descamps a réussi à trouver de meilleures sensations et réalise une belle 2ème manche (6 - 3). Marianne De Alzua , malgré des conditions de vent pas facile pour son gabarit s'accroche au paquet et réduit l'écart au fil des tours.

Laser standard : 6 classés
Les trois « golgoths » Seychellois se sont à nouveau régalés mais Gilles Vimard prend confiance en ses capacités au fil des manches et se rapproche des seychellois. Fred Dalle a réussi à retrouver de bonnes sensations mais ne trouve pas la petite clés pour naviguer plus régulièrement au contact.

Planche à voile : 57 classés
Arthur Breuil est le plus jeune concurrent de la compétition en planche. La compétition se déroule sous forme de raids très physiques, majoritairement dans le sud de l'île : Preskil et Le Morne mais aussi dans le nord à Anse La Raie. « Arthur découvre ces compétitions, il est là pour apprendre », nous confiait Dominique Alincourt, Président de la Ligue de voile qui accompagne le jeune compétiteur.