réunion
info locale

Saint-Louis : une femme de 55 ans attaquée dans la rue par deux molosses en liberté

faits divers
chien
©D.R.
Une femme de 55 ans a été gravement blessée par deux molosses, lundi à Saint-Louis. Elle marchait tranquillement quand les deux chiens l’ont attaquée. Une courageuse voisine a chassé les assaillants à coups de balai.
Les jours de la victime ne sont pas en danger. Cependant, la victime de l’attaque des deux molosses ce lundi 18 Août à 14 heures, rue René-Noël à Saint-Louis va être opérée dans la journée à l’hôpital de Saint-Pierre.
Les urgentistes qui soignent la Saint-Louisienne, âgée de 55 ans, ont dénombré plus de 20 lésions sur son corps entre les blessures superficielles et les blessures profondes.   
Malgré le choc de sa mésaventure, la malheureuse a tenu à témoigner dans le Quotidien pour éviter qu’un tel drame se reproduise.
 
Un balai pour seule arme
 
Par la voix de son fils et de son mari, elle explique qu’elle marchait tranquillement en revenant de faire ses courses quand elle a été prise pour cible pas les deux Américan Staffordshire. Sans qu’elle ait le temps de réagir, ils se sont jetés sur elle, la faisant lourdement chuter sur le sol, avant de la mordre à tour de rôle.
Une voisine, alertée par les cris d’effrois de ses enfants, a découvert la scène. Sans hésiter, avec pour seule arme son balai, elle a couru au secours de la quinquagénaire.
 
Les chiens chez un vétérinaire
 
Les habitants de ce quartier du centre ville de Saint-Louis se sont unis pour alerter les sapeurs-pompiers, les urgences, porter les premiers secours ou encore fournir des serviettes éponges pour recouvrir les nombreuses plaies.
Les deux chiens ont été identifiés et son depuis lundi soir chez un vétérinaire du Sud de l’île. Les propriétaires des deux molosses sont venus présenter leurs excuses à la victime.
Les gendarmes de la commune ont ouvert une enquête, après avoir enregistré la plainte de la Saint-Louisienne.
Catégorie 2 : la législation
L'American Staffordshire terrier est classé en catégorie 2 par la loi du 6 janvier 1999. Considéré comme chien de garde et de défense, il ne peut cependant être détenu par un mineur ou une personne condamnée avec un casier judiciaire.
Le propriétaire doit déclarer sa possession à la mairie de son domicile, le faire vacciner contre la rage tous les ans, souscrire une assurance de responsabilité civile, le faire identifier par une puce ou un tatouage, lui mettre un collier et le sortir en laisse, avec une muselière. Il ne doit être tenu par une personne majeure.

Par ailleurs, depuis le 10 novembre 2008 ces chiens doivent passer un test comportemental pour les classer sur une échelle de 1 à 4. Cette évaluation effectuée par un professionnel permet de déterminer la dangerosité de « l’Amstaff ».
Publicité