Pardon porte plainte contre le comité Miss Réunion !

justice
Miss Réunion 2014 : Ingreed Mercredi, élue
©Réunion 1ère
Lundi, Pardon! créateur d'un tee-shirt aux additions douteuses, faisait l'objet d'une plainte pour racisme. Une création pour laquelle Peter Mertes s'est excusé. Trois jours plus tard, Pardon est passé de prévenu à plaignant, en saisissant le tribunal de commerce contre le comité Miss Réunion.
Cette semaine, le diablotin est à cran (Ndlr : un diable est le logo de la marque) ! Il vient de porter plainte conte le comité Miss Réunion devant le tribunal de commerce. Le Quotidien du jour nous apprend que le créateur « péï » reproche à l’organisateur de concours de beautés de ne pas avoir donné suite à une promesse de partenariat. L’avocate de la marque, Caroline Chane-Meng-Hime affirme : « un contrat a été transmis à Pardon. En commerce, la jurisprudence démontre qu’une promesse de partenariat équivaut à une promesse de vente. Nous estimons le préjudice, sur trois ans, à 734 900 Euros ».
 
« Pardon n’a pas eu de contrat signé ! »
 
La partie adverse conteste cette argumentation. Pour Me Rechad Patel, le représentant du comité : « Pardon n’a pas eu de contrat signé. Après les actes préparatoires, il y a eu rupture des discussions. Comment peut-on engager ce type de poursuite avec autant de malhonnêteté ? ». L’avocat s’interroge et révèle que les deux sociétés ont travaillé main dans la main pour l’élection d’Elite Model Look : « Monsieur Mertes a commercialisé des vêtements avec la marque Elite sans l’accord d'Aziz Patel (Ndlr : président du comité et organisateur de l'élection locale) ». En clair le différent entre les deux hommes n’est pas nouveau et l’avocat de conclure en demandant 5000 Euros de dommage et intérêts pour cette plainte « abusive ».

Les juges du tribunal mixte de commerce se sont donnés le temps de la réflexion. Le délibéré sera rendu le 10 Novembre 2014.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live