Ebola pourrait toucher la France d'ici fin octobre, selon une étude

virus ebola
Pancarte Ebola Aéroport
Une pancarte met en garde les voyageurs contre le virus Ebola, le 21 août 2014 à l'aéroport Saint-Exupéry de Lyon (Rhône). ©( MAXPPP)
Selon un article de l'agence de presse Reuters, dimanche 5 octobre, des chercheurs américains de la Northeastern University de Boston estiment que l'épidémie d'Ebola aurait 75 % de chances de toucher la France dans les prochaines semaines.

Les scientifiques estiment que le virus aurait 75% de risques de frapper l'Hexagone d'ici au 24 octobre. Selon leurs prédictions, ce risque serait de 50% pour le Royaume-Uni et de 40% pour la Belgique. "Ce n'est pas une liste déterministe, il est question ici de probabilités", précise l'un des chercheurs, Alex Vespignani, interrogé par Reuters. 

Pour déterminer ces probabilités, les scientifiques de l'université de Boston ont croisé la vitesse à laquelle se propage le virus, et les statistiques du trafic aérien. Si les compagnies aériennes réduisaient voire interrompaient leurs rotations vers les pays les plus touchés par l'épidémie, alors le risque statistique baisserait mécaniquement, précise ainsi l'agence Reuters.

Toujours selon ces chercheurs, la France resterait néanmoins le pays occidental ayant le plus de chances d'être touché, dans la mesure où les pays d'Afrique de l'Ouest où sévit le virus Ebola sont francophones, et comptent de nombreuses liaisons aériennes avec la France.

Jusqu'à présent, une seule personne française a été contaminée par le virus. Il s'agit d'une jeune infirmière de Médecins sans frontières (MSF), contaminée mi-septembre au Liberia, et dont la guérison a été annoncée, samedi 5 octobre, par le ministère de la Santé.