publicité

Assises : accusé de viol et actes de barbarie sur une victime qui a retiré sa plainte

Aujourd'hui et demain, les jurés de la cour d'assises vont devoir étudier un dossier difficile. Le prévenu comparaît pour viol avec actes de torture et de barbarie sur son ex-concubine. Les faits se seraient déroulés dans la nuit du 3 au 4 juillet 2012, à Saint-Joseph. 

David Fraumens comparaît libre à l'audience. Il encourt 30 ans de réclusion criminelle. © Réunion 1ère
© Réunion 1ère David Fraumens comparaît libre à l'audience. Il encourt 30 ans de réclusion criminelle.
  • Réunion 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Dans la journée du 4 juillet 2012, une femme est hospitalisée à Saint-Pierre dans un état grave. Elle souffre d’un traumatisme crânien et de lésions vaginales et anales. A la demande des enquêteurs, les médecins procèdent à un test sanguin et déterminent un taux d’alcoolémie de plus de 3 grammes chez la victime.
Incapable de se souvenir des circonstances qui l’ont amené à être hospitalisée, la femme refusera par la suite de maintenir sa plainte.

C’est donc un dossier étrange qui sera évoqué devant la cour d’assises. Les jurés vont devoir juger un accusé qui nie les faits face à une victime incertaine, le tout sur fond d’actes sordides. 1 413 258 300

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play