Braqueur mis en fuite par des esthéticiennes de Saint-Pierre : procès renvoyé au 11 décembre

justice
Tribunal de St-Pierre
©REUNION 1ERE : Sophie Person
Georges-Marie B. devait comparaître pour avoir tenté de braquer un salon de coiffure et d’esthétique de la rue des Bons-Enfants à Saint-Pierre, vendredi en fin de matinée. L’affaire a été renvoyée au 11 décembre. Une expertise psychiatrique du brqueur a été demandée.
Braquage et alcool ne font pas bon ménage. Georges-Marie B. doit encore se demander, les raisons qui l’ont poussé à s’attaquer à un salon de coiffure et d’esthétique du centre-ville de Saint-Pierre.
Vendredi 7 Novembre 2014, il n’est pas encore midi quand le prévenu pousse la porte d’entrée de l’institut SOS-Beauté.
L’esprit passablement embué par l’alcool, il reste planté devant la caisse avant de se diriger vers un rayon et de faire main basse sur des objets sans intérêt. Fort de son butin, il prend la direction de la sortie, avant de s’arrêter et de demander de l’argent tout en brandissant un pistolet. Après avoir tiré deux fois dans le vide, il appuie sur la détente tout en visant le dos d’une esthéticienne.
 
Blessé à coup de ciseaux et de fers à lisser
 
Cette fois, le braqueur est à court de munitions. Les quatre employées et la gérante de SOS-Beauté profitent du flottement pour se ruer sur l’agresseur. Elles le frappent avec des ciseaux, des fers à lisser, des brosses… L’assaillant est submergé et fini par quitter les lieux.
Il sera interpellé quelques minutes plus tard par les policiers. Blessé, il est hospitalisé avant d’être placé en garde à vue ou il reconnaît les faits sans pouvoir expliquer les raisons de ce passage à l’acte.
Depuis cet épisode pitoyable, Georges-Marie B. est en détention provisoire et attend d’être jugé dans le cadre des comparutions immédiates de cette fin de matinée.

Reportage de Laurent Pirotte et Laurent Josse


 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live