publicité

Insecam à La Réunion : Souriez! Vous êtes (peut-être) filmés à votre insu...

Un nouveau site internet fait parler de lui depuis quelques jours: Insecam.com
Ce site pirate les webcams à travers le monde et montre ce qu'elles filment. La Réunion n'y échappe pas puisque 22 caméras installées sur notre île sont recensées.

Photo Twitter Eddy Roulof
Photo Twitter Eddy Roulof
  • Réunion 1ère avec france3
  • Publié le , mis à jour le
La plupart des caméras accessibles sur insecam.com sont installées à Saint-Denis, mais d'autres communes, comme Le Port et Saint-Louis, sont concernées.

Sur Insecam.com, on peut observer une bijouterie à Manhattan, un restaurant à Paris, un bureau au Bangladesh... Et même l'intérieur d'habitations privées. Une véritable tour de contrôle pilotée de chez soi. Comment est-ce possible ? Le Courrier International qui révèle l'existence de ce site internet explique que les concepteurs de ce site exploitent simplement les failles de sécurité des caméras de surveillance publiques ou privées.

22 caméras à La Réunion 
 
Sur ce site au design très sommaire, les caméras sont classées par pays. En France, on en trouve 3285. 22 a à La Réunion. A y regarder de près le résultat est surprenant : on peut observer des intérieurs de maison, des personnes en train de regarder la télé, des garages, des restaurants, des parkings, des chambres... Le tout en temps réel et 24h/24 : de quoi entraîner un voyeurisme malsain.
 
Cela ressemble presque à un film de science-fiction. Mais quel est l'objectif de ces pirates ? Apparemment, sensibiliser à la vulnérabilité des données connectées et mal sécurisées. Les concepteurs, dont le site est hébergé en Russie, le résument ainsi : "Ce site a été créé dans le but de démontrer l'importance des paramètres de sécurité. Pour ne plus voir les images de votre caméra de surveillance sur ce site et les rendre privées, la seule chose que vous avez à faire est de modifier votre mot de passe."  Il faut préciser qu'Insecam fournit également les données géographiques du lieu d'où elles proviennent, indiquant même sa localisation sur le site Google Maps, avec plus ou moins de précision.
 
Légal ? Légitime ? Utile ?
 
De nombreux propriétaires de ces caméras se sont contentés de conserver le mot de passe par défaut, à savoir "admin" ou "12345". Une négligence ou ignorance qui peut avoir des conséquences graves.
 
Le débat sur la pertinence et la légalité de ce site est tout aussi grave... Faut-il aller jusque-là pour faire de la pédagogie sur la sécurité des données ? Un quotidien néerlandais NRC, résume ainsi la question : "On pourrait le comparer à votre voisin qui emprunterait votre vélo sans permission, juste pour montrer que vous aviez laissé les clés sur le cadenas". 
 
Petit conseil : si vous possédez une caméra de surveillance, vérifiez bien qu'elle n'est pas sur ce site ! 

Sur le même thème

  • internet

    Journée mondiale des émojis, les 3 questions que vous vous posez

    Ils ont envahi les statuts Facebook, les tweets, nos conversations. Ils peuvent contextualiser une phrase, préciser une humeur. Vous les trouvez facilement sur le clavier de votre smartphone, oui, nous parlons des emojis, et ce 17 juillet, c'est leur journée mondiale, on répond à vos questions.

  • internet

    Internet : « tous ‘‘Big Brotherisés’’ » (Sulliman Omarjee, juriste du numérique)

    Votre boîte mail croule sous les messages concernant la protection des données ? C’est le résultat d’une nouvelle législation européenne. Décryptage avec Sulliman Omarjee, juriste spécialiste en droit du numérique, invité de la matinale sur Réunion la 1ère radio.

  • internet

    Pourquoi ça rame ?

    Nouvel incident sur les réseaux, l'opérateur internet SFR a lancé un communiqué pour informer ces abonnés des perturbations qui auront lieu encore cette semaine. En cause les travaux effectués sur les câbles sous-marin SAFE et LION, conséquence une navigation au ralenti jusqu'au 27 juillet prochain.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play