Saint-Pierre : un braqueur maladroit arrêté, son complice en cavale

faits divers
Condé
©Google Maps
Deux braquages avortés, un braqueur interpellé, l’autre en fuite, triste bilan d’apprentis voleurs à main armé. Le code pénal ne fait pas de sentiments. Les délinquants pourraient être jugés par la cour d’assises de La Réunion pour un butin de 20 Euros, déjà restitué.
Mal être, désœuvrement, abandon, manque d’éducation, tous les maux de la société peuvent être évoqués pour expliquer le passage à l’acte des braqueurs, mais suffisent-ils à excuser ces deux vols à main armé ?
Les victimes des deux jeunes braqueurs du Sud, mardi matin, doivent répondre par la négative, 24 heures plus tard.
Le préjudice financier s’est élevé à 20 Euros. Un billet récupéré dans les mains du voleur lors de son interpellation. En revanche, les « cibles » de ces deux agressions matinales, risquent de sursauter encore longtemps quand de simples clients vont franchir la porte d’entrée de leurs magasins.   
 
Après la station-service, les fruits et légumes

Mardi, peu avant 9h, un scooter se gare à l’écart des pompes de la station-service de la rue Vallon-Hoarau. Le passager, dont le visage est dissimulé derrière sa capuche entre dans le magasin. Pas de clients, juste un employé qui fait front en apercevant qu’il dissimule une arme de poing. Mis en fuite, il remonte précipitamment à l’arrière du deux-roues qui quitte les lieux le plus rapidement possible.
Cet échec ne refroidit pas les apprentis braqueurs. Quelques kilomètres plus bas, ils vont s’attaquer à un marchand de fruits et légumes du quartier Condé-Concession dans les hauts de Saint-Pierre.
 
Abandonné par son complice
 
Là encore, le passager n’hésite pas un seul instant. Il entre dans la boutique son arme en main. Effrayée, l’employée lui remet un malheureux billet de 20 Euros perdu au fond de son tiroir caisse.
La suite, le braqueur va avoir le temps d’y réfléchir longtemps entre les quatre murs de sa cellule. Un client,  témoin de la scène, se rue sur lui. Le poursuit et parvient à l’immobiliser sur le parking du vendeur de fruits et légumes.
Témoin de l’échec, le pilote du scooter décide de remettre les gaz pour quitter ces lieux inhospitaliers.
 
Convoqué pour être jugé pour vol
 
Une enquête a été confiée aux policiers de la Sûreté départementale de Saint-Pierre où l’auteur des deux braquages a été placé en garde à vue. Agé de 20 ans, déjà connu des forces de l’ordre, il devait comparaître, le matin même, devant le tribunal correctionnel du Sud pour des vols avec violence.
Le pilote du deux-roues est activement recherché et son arrestation n’est plus qu’une question de temps.

En images avec David Couanon, Laurent Josse et Valérie Rubis
En interview
  • Jimmy Dupont, employé Engen


Les Outre-mer en continu
Accéder au live