publicité

Les campagnes de pub sur l’alcool se multiplient alors que la lutte contre l’alcoolisme est une priorité de santé publique

A l’approche des fêtes, les publicités sur l’alcool sont omniprésentes sur le bord des routes… alors que la mortalité due à la surconsommation est élevée à La Réunion.

© Reunion1ere
© Reunion1ere
  • Par Gilbert Hoair
  • Publié le , mis à jour le
La consommation moyenne d’alcool par habitant est relativement faible à La Réunion.
En raison principalement d’un fort pourcentage d’abstinents dans l’île : 18% des Réunionnais ne consomment pas d’alcool, contre 5% en Métropole.
Comment expliquer alors cette mortalité importante ?
Tout simplement  parce qu’une partie de la population fait une surconsommation massive d’alcool.
Conséquences : On meurt 6 fois plus de « psychoses alcooliques » et deux fois plus de cirrhose du foie par rapport à la Métropole souligne le Dr Ferrandiz du service d’addictologie  du CHD de Saint-Denis.
Sans compter le rôle de l’alcool dans les accidents de la route.
 
Cette surconsommation serait liée à la structure sociale et culturelle réunionnaise accentuée par  un fort taux de chômage. L’alcool apparaissant alors comme un refuge.
 
Dans ce contexte ces campagnes publicitaires sur l’alcool ont elles leurs places ?
 
En images avec Jean-Régis Ramsamy , Christian Krans et Dany Rosamel

En interview le témoignage de Sébastien.
ALCOOL CAMPAGNE AFFICHAGE CONTESTEE

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play