publicité

Enfermée au 8ème étage par son mari, les pompiers la libèrent avec la grande échelle

Un homme est en garde à vue pour des violences intrafamiliales. Après avoir frappé sa compagne, il l’a enfermé dans leur appartement du huitième étage obligeant les sapeurs-pompiers, de Saint-Denis, à utiliser la grande échelle pour la libérer.

© REUNION 1ERE
© REUNION 1ERE
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le , mis à jour le
Fin Novembre, les autorités ont mis en place plusieurs mesures pour venir en aide aux femmes, victimes de violences intrafamiliales. L’une des principales décisions est d’apporter une réponse judiciaire sévère, mais juste, aux auteurs de ces délits. Un dionysien est en garde à vue, depuis dimanche ,au commissariat de Saint-Denis pour avoir frappé sa compagne avant de l’enfermer dans leur appartement, situé au huitième étage d’un immeuble de Sainte-Clotilde, et de quitter les lieux avec leur enfant. Inquiète, perdue et traumatisée, la jeune victime de 29 ans s’est résignée à appeler les sapeurs-pompiers de Saint-Denis.

Pour éviter de dégrader la porte, ils ont extirpé la « prisonnière » en utilisant à la grande-échelle.
 
Les violences sont sur la voie publique
 
Ce fait-divers, comme la majorité des violences intrafamiliales, aurait pu passer inaperçu. Pour déployer leur grande-échelle, les soldats du feu ont du faire appel aux policiers du chef-lieu afin qu’ils bloquent la circulation. Cette perturbation temporaire à mis au jour les violences au sein de ce couple.

La jeune femme, blessée physiquement et psychologiquement, a été évacuée vers l’hôpital de Saint-Denis. Son compagnon a, lui, été interpellé quelques heures plus tard sans difficulté. Il est depuis en garde à vue. Au-delà de l’intervention ponctuelle des forces de l’ordre et des sapeurs-pompiers, l’auteur des coups et de cette séquestration va devoir rendre des comptes devant la justice.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play