publicité

La tortue observée au Cap Lahoussaye victime de la pollution

Le directeur du centre Kelonia nous informe de la mort de la jeune tortue observée début décembre au Cap Lahoussaye. L'animal n'a pu être sauvé malgré les soins prodigués. La tortue avait absorbé un bout de cordage et des morceaux de sacs plastiques...

  • Réunion 1ère
  • Publié le
C'est le directeur de Kelonia, Stéphane Ciccione, qui l'annonce ce samedi 27 décembre. Un morceau de cordage et quelques morceaux de plastique sont à l’origine de la mort de la jeune tortue verte recueillie au centre de Saint-Leu. 

Observée début décembre, pour la première fois au Cap Lahoussay par des apnéistes, la carapace couverte d’algues et très amaigrie, puis retrouvée flottant entre deux eaux deux jours plus tard, la jeune tortue verte n’a pas survécu malgré les soins prodigués par les soigneurs et le vétérinaire du Centre de soins de Kelonia.

Les radiographies avaient mis en évidence un blocage au niveau de l’estomac, qui n’a pu être enlevé malgré un lavage d’estomac et des purges. L’autopsie a montré que le blocage au niveau du pylore (muscle rond séparant estomac et intestin) a été provoqué par une bout de cordage et des morceaux de plastique. La tortue s’est affaiblie, l’estomac s’est ulcéré avant qu’elle ne décède.
 
Les déchets plastique ont une durée de vie très longue (plusieurs dizaines d’année) et s’accumulent dans les océans, où ils sont ingérés par les animaux marins et peuvent s’avérés mortels.
 
©

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play