publicité

Les grandes surfaces bientôt obligées de donner leurs invendus alimentaires ?

Un amendement à la loi Macron a été déposé pour rendre obligatoire les dons des produits encore consommables à des associations d'aide alimentaire. 

© Réunion 1ère
© Réunion 1ère
  • Réunion1ère/Francetvinfo
  • Publié le
Jusqu'ici, c'était une possibilité offerte aux grandes surfaces. Cela pourrait devenir une obligation. En tout cas, si le député PS Hervé Féron parvient à faire adopter un amendement à la loi Macron qui, comme l'explique Le Parisien du 7 janvier, obligerait "les magasins de commerce de détail d'une surface supérieure à 1 000 m2 à proposer les denrées alimentaires invendues encore consommables à une ou plusieurs associations d'aide alimentaire."
 
DONS GRANDES SURFACES
##fr3r_https_disabled##

Risque de dysfonctionnements, selon la grande distribution

Le débat sur cette question, déjà entamé à l'occasion d'une proposition de loi similaire déposée en septembre 2014, fait rage entre les associations qui dénoncent le gâchis des denrées et les représentants de la grande distribution. Ces derniers, via la Fédération des entreprises du commerce et de la distribution (FCD), estiment qu'un système de dons des invendus basé sur le volontariat des magasins existe déjà et qu'une obligation risque d'entraîner des dysfonctionnements : "Si nous devons tout donner sans distinction, les produits ne seront plus choisis et donc de moins bonne qualité", avance Fabienne Prouvost, présidente du FCD.

Sur le même thème

  • consommation

    Bactérie E. Coli : deux fromages retirés de la vente

    La société de fromagerie Alpine à Romans-sur-Isère dans la Drôme a demandé le retrait de la vente et le rappel immédiat de deux fromages Saint-Félicien et Saint-Marcellin. Il pourrait être responsable d’une infection à la bactérie Escherichia coli.
     

  • consommation

    Listéria : rappel de produits de la société Salaisons Mak-Yuen

    Des lots de plusieurs produits de la société Salaisons Mak-Yuen sont retirés de la vente. La présence de Listéria monocytogènes a été signalée. Cette bactérie peut être dangereuse, notamment pour les femmes enceintes, personnes âgées et personnes immuno-déprimées.

  • consommation

    Les prix reculent de 0,7 % en janvier

    Les prix ont reculé de 0,7 % le mois dernier. L’accélération de la baisse des tarifs des produits pétroliers s’accompagne de la baisse de saison des prix du transport aérien et, dans une moindre mesure, de celle des prix de l’alimentaire.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play