réunion
info locale

Prix des carburants, bonus voiture propre, allocations, remboursement des lunettes... Voici ce qui change au 1er avril

info pratique
argent
©lessentiel
Il y a l'augmentation des tarifs des carburants aujourd'hui, mais pas seulement... Tour d'horizon des changements et nouveautés en ce 1er avril.

Les carburants en hausse
Le sans plomb augmente de 3 cts  (1,44€) le gazole de 2cts (1,08€)  et la bouteille de gaz de 12 cts (17,67 €) en raison de la faiblesse de l'euro par rapport au dollar.
 
Jusqu'à 10 000 euros pour les véhicules propres
Le bonus pouvant aller jusqu'à 10 000 euros pour l'achat d'une voiture propre et la mise au rebut d'un ancien véhicule diesel entre en vigueur. Cette aide financière complète les aides existantes pour l'achat d'un véhicule propre neuf, qui s'échelonnaient jusqu'à 6 300 euros.

Le bonus total atteint désormais 10 000 euros pour l'achat ou la location de plus de deux ans d'un véhicule électrique, et à 6 500 euros pour une voiture hybride rechargeable, à condition de mettre à la casse une voiture diesel mise en circulation avant le 1er janvier 2001. Ce bonus est valable pour les particuliers, les entreprises, et les collectivités, mais uniquement pour les voitures particulières, et non les véhicules utilitaires.

Une aide spécifique de 500 euros est par ailleurs prévue pour les ménages non imposables qui achètent un véhicule neuf ou d'occasion émettant entre 61 et 110 g de CO2/km et respectant la norme Euro 6, ou d'une voiture d'occasion électrique ou hybride.

Chômage : nouveau système de droits rechargeables
Percevoir une allocation chômage plus élevée moins longtemps ou une indemnité plus faible mais plus longtemps : dès le 1er avril, environ 120 000 chômeurs fortement pénalisés par les effets du nouveau système des droits rechargeables, auront désormais le choix.

Depuis le 1er octobre, ce système permet à un chômeur de préserver des droits à indemnisation en cas de reprise d'emploi, alors qu'il en perdait une partie auparavant. Toutefois, lorsqu'un salarié perd son emploi, il doit épuiser ses anciens droits à indemnisation, s'il lui en reste, avant d'en obtenir de nouveaux. Il peut donc se trouver pénalisé temporairement si ses anciens droits sont inférieurs aux nouveaux.

Parmi ces personnes, 119 000 sont particulièrement pénalisées avec un écart d'au moins 30% entre anciens et nouveaux droits. Si elles ont travaillé dernièrement au moins quatre mois, elles pourront faire valoir un "droit d'option" dès le 1er avril. Ce dispositif  permettra à ces chômeurs les plus affectés de renoncer définitivement à leurs anciennes indemnités pour basculer directement sur des droits plus favorables financièrement.

Coup de pouce à certaines allocations familiales
Le complément familial augmente de 16,85 euros pour atteindre 202,05 euros par mois pour les familles de trois enfants à faibles ressources. Cette mesure touche 400 000 foyers. L'aide aux parents isolés est revalorisée de 4,56 euros pour atteindre 100,08 euros par mois.

Remboursement des lunettes plafonné
Pour les mutuelles, de nouvelles règles s'appliquent pour tout nouveau contrat souscrit à partir du 1er avril 2015. Le remboursement des lunettes ne pourra pas dépasser 470 euros pour des verres simples, un encadrement voulu par le gouvernement pour freiner la "spirale inflationniste" sur l'optique et applicable au plus tard (pour tous les contrats) fin 2017.

Le plafond pour les montures est de 150 euros. Par conséquent, si la monture coûte 150 euros, les verres simples ne pourront être pris en charge que jusqu'à 320 euros. Pour les verres complexes, le remboursement plancher est fixé à 200 euros, 750 euros pour le plafond (850 euros les verres très complexes). Les complémentaires devront s'acquitter de ces nouvelles règles pour être éligibles au label "contrats responsables et solidaires" et bénéficier ainsi d'une fiscalité allégée.

Publicité