publicité

Crise requins : 400 manifestants réclament des mesures d 'urgence

Une semaine après la mort du jeune Elio, 400 personnes ont défilé à Saint-Leu. Parmi elles, beaucoup de jeunes qui réclament des mesures d’urgence pour rendre l’océan plus sûr.

  • Réunion 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Le père d'Elio était présent dans cette marche qui est partie de Kelonia pour traverser ensuite la commune jusqu'au cimetière. 
MARCHE BLANCHE POUR ELIO

Habillés en rouge pour symboliser les attaques sanglantes – 16 depuis 4 ans dont 7 mortelles -, les manifestants brandissaient des pancartes et des planches de surf clamant «La pêche tout de suite», «Requin = Poisson», «Elio, on ne t’oubliera pas». Les parents et la famille du jeune garçon, qui était membre du pôle espoir de surf, étaient présents.
 
Les dirigeants de la ligue locale de surf, et Thierry Robert, député-maire de Saint-Leu, ont également participé à l’hommage. Face à la recrudescence des attaques, l’élu saint-leusien avait autorisé la pêche au requin sur le territoire maritime de sa commune alors qu’un arrêté préfectoral interdit la pêche et la commercialisation des squales, soupçonnés d’être porteurs du virus de la ciguatera.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play