réunion
info locale

Afrique du Sud : les violences xénophobes font 5000 déplacés en trois semaines

afrique du sud
Violence xénophobes en Afsud
©FTV
Johannesburg était en alerte, samedi 18 avril, après une nouvelle nuit de violences contre les étrangers.
La police était une fois de plus en alerte à Johannesburg, samedi 18 avril. Les violences xénophobes contre les étrangers se sont poursuivies toute la nuit et une partie de la journée, dans la principale ville d'Afrique du Sud, où vivent de nombreuses communautés africaines étrangères. En trois semaines, les affrontements ont fait 5000 déplacés et au moins six morts, dont un Ethiopien brûlé vif dans sa maison, à Durban.
 
La police appelée à protéger les populations
 
La tension entre immigrés et Zoulous est telle que le président, Jacob Zuma, a décidé d'annuler un voyage en Indonésie, samedi 18 avril, rapporte 20 Minutes. Il a appelé la police à "continuer à travailler sans relâche pour protéger les populations et faire juger les auteurs" de violences. En 2008, les attaques xénophobes avait fait 62 morts en Afrique du Sud.
##fr3r_https_disabled##

 


Publicité