réunion
info locale

La 10ème édition des jeux des iles de l’Océan Indien aura-t-elle bien lieu aux Comores ?

jioi réunion 2015
20150127 Jeux des Iles
©Reunion1ere
Depuis l’annonce du départ de la délégation comorienne, le doute plane sur l’avenir des Jeux des Iles. Ce matin, les membres du Conseil international des Jeux se réunissaient pour en discuter et il semblerait que malgré tout, la candidature comorienne ne soit pas remise en question.
D’abord des problèmes de visas, puis Mayotte qui défile sous la bannière tricolore de la France lors de la cérémonie d’ouverture, les Comores s’offusquent et décident de quitter la 9ème édition des Jeux des Iles.
 
Malgré plusieurs tentatives de tractations, rien n’y fait. Même pas la décision de l’organisation de bannir tous les hymnes et les drapeaux lors des remises de médailles, comme une tentative de remettre les compteurs à zéro. Le départ est acté.
 
Et comme une étincelle qui allume la mèche, le retrait de la délégation comorienne fut le premier de nombreux couacs et incidents organisationnels et diplomatiques.
 
L’avenir des jeux des Iles compromis ?
 
Le départ de la sélection de l’archipel a alors semé le doute quant à l’avenir des Jeux des Iles de l’Océan Indien. Les Comores devant organiser la prochaine édition en 2019.
 
Jeudi, une réunion entre les membres du Conseil international des Jeux des Iles était prévue à ce sujet. Une rencontre attendue, car en coulisses se murmurait que suite à l’incident diplomatique avec les Comores, l’organisation de l’évènement sportif aurait demandé à l’ile Maurice de se porter candidate pour la 10ème édition. L’ile sœur étant l’une des rares de la région à pouvoir relever le défi en si peu de temps.
 
La discussion avait finalement été reportée et le suspens a perduré jusqu’à ce jour. Enfin réunis pour évoquer le sujet, les membres du Conseil International des Jeux des Iles de l’Océan Indien ont décidé de ne pas remettre en question la décision d’attribuer l’organisation des 10ème jeux aux Comores. Précision faite qu’une autre réunion est prévue en octobre prochain pour traiter du dossier.
 
Reste que le protocole des jeux prévoit que, lors de la cérémonie de clôture, un membre du comité ou un ministre de l’ile accueillant l’édition suivante, se voit remettre le drapeau des jeux. Qui recevra donc demain ce symbole de la fraternité entre les peuples de l’Océan Indien ?
Publicité