publicité

Les charrettes à bœuf ont repris du service pour la fête de la canne à Saint-Louis

La fête de la canne à Saint-Louis annonce la fin prochaine de la campagne sucrière. Autrefois les charrettes à bœuf servaient à transporter la canne à l’usine. Elles ont laissé la place aux tracteurs.

© Reunion1ere
© Reunion1ere
  • Par Gilbert Hoair
  • Publié le , mis à jour le
Les charrettes sont aujourd’hui utilisées pour quelques mariages ou pour les promenades touristiques.
Autrefois c’était le seul moyen que le petit planteur avait pour transporter ses cannes à l’usine. Elles sont maintenant remplacées par les tracteurs appelés « charet koméla » (Traduction : charrette d’aujourd’hui, tracteur tirant une remorque).

Une association œuvre pour protéger ce patrimoine. Il faut garder les charrettes en bon état, avoir des bœufs dressés à cette activité, et surtout avoir des charretiers capables de diriger l’attelage.
Une activité qui se transmet de père en fils.  Il faut connaître les ordres à donner pour bien se faire obéir.
 
En images avec Emilie de Balmann, jacques payet et Jean-Pierre Picard
En interview
  • Jacky, charretier
  • Jean-Claude Ossana, président de l’Association des charretiers et planteurs de Bois de Néfles Coco
Comment conduire une charrette à boeuf ?

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play