La Réunion : une destination touristique « très enviée »

tourisme
Le trou de fer
©IRT
Décidément, 2016 commence bien pour l’Ile de La Réunion Tourisme (IRT). Les chiffres sont à la hausse et selon les professionnels européens du secteur cette croissance devrait continuer. Le plus du département, c’est la sécurité…
Les derniers attentats en Turquie, en Egypte ou en Tunisie effraient les clients des agences de voyage note wort.lu sur son site spécialisé. Les chefs d’agence du Luxembourg confirment que leur clientèle : « ne va pas être demandeuse » de ces destinations.  
De fait, La Réunion, comme l’île Maurice, bien que lointaines apparaissent en tête de gondole chez les tours opérateurs européens. Le département et l’île sœur sont, pour l’instant épargnés, par les derniers événements qui ont endeuillé le pourtour méditerranéen. De fait, La Réunion fait partie des destinations : « très enviées » explique Franck Linster, l'un des agents de voyage qui participe au salon Vakanz Luxexpo regroupant 200 professionnels au Luxembourg ces vendredi 15 et samedi 16 Janvier 2016.
 
Les croisières « Iles Vanilles » ont de l’avenir

A terme ces pays, et d’autres vont disparaître des catalogues prédisent les agents. Conséquence de cette nouvelle donne, les vacanciers se tournent vers les croisières "all inclusive".
Les nouveaux bateaux proposent un confort digne des plus grands palaces et sont très sécurisés. Toutes les personnes qui montent à bord sont identifiées, certes le risque zéro n’existe pas, mais il est limité.
Ce paramètre est également une très bonne nouvelle pour les concepteurs du package « Iles Vanilles » qui permet d’effectuer une croisière de rêve dans l’océan Indien en passant à Maurice, La Réunion, Les Seychelles…
Les Outre-mer en continu
Accéder au live