25 Novembre : journée de lutte contre les violences faites aux femmes

société
lutte contre violences faites aux femmes Saint-Gilles-les-Bains 231119
©Mélodie Nourry (Réunion la 1ère)
Des kits de première nécessité pour les femmes et les enfants, un espace d’accueil pour les victimes, ce 25 novembre est une journée de lutte contre les violences sexuelles et sexistes et de promotion de la culture de l’égalité, décrétées grandes causes du quinquennat d’Emmanuel Macron.

Dans le cadre de cette journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, La Préfecture de la Réunion dresse aujourd’hui le bilan des actions mises en place sur le territoire, depuis le Grenelle de lutte contre les violences conjugales de 2019.

Des outils pour lutter contre les violences

 

Jacques Billant a présenté les outils à disposition des services de l’Etat et des associations pour combattre les actes sexistes et sexuels dont les femmes sont victimes, ils constituent une violation des droits de l’homme.

Ces violences sont la manifestation des inégalités persistantes entre les femmes et les hommes

Jacques Billant-Préfet de La Réunion

 

Pendant que la presse découvrait des kits de première nécessité destinés aux femmes et enfants à Saint-Denis, 600 kits doivent être distribués entre 2021-2022 aux victimes de violences et à leurs enfants.

Un nouvel espace d'accueil, d'information et d'orientation des femmes victimes de violences a été inauguré ce jeudi 25 novembre au centre commercial Les Terrass à Saint-Joseph par Lucien Giudicelli, sous-préfet de Saint-Pierre.

Inauguration espace d’accueil et d’écoute des victimes de violences conjugales à Saint Joseph
©Olivier Murat

L’installation de cette structure permet écoute, soutien, conseils et protection aux victimes du bassin Sud, trop souvent éloignées des dispositifs d’aide.

Plus de places en structure d'urgence

 

L’offre de places de mise à l’abri d’urgence réservées aux femmes victimes de violences conjugales a triplé en 3 ans. Elle est passée de 22 en 2019 à bientôt 60 avec l'ouverture prochaine du 5ème SAUT : Structures d’Accueil en Urgence. Temporaire.

Lutte contre la récidive, une priorité 

 

Depuis la création du CPCA , centre de prise en charge des auteurs de violences en avril 2021, 370 auteurs ont déjà suivi un programme de responsabilisation et de prise de conscience de leur acte,dans le cadre d’un parcours d’accompagnement collectif et individuel.