A La Réunion, 57% de la population éligible est désormais vaccinée contre le Covid-19

coronavirus
Une opération de vaccination menée à la Mosquée du Port
Une opération de vaccination menée à la Mosquée du Port. ©Imaz Press
Ce vendredi 10 septembre, l’Agence Régionale de Santé, annonce que 57% de la population éligible est vaccinée contre le covid-19, à La Réunion. "La couverture vaccinale progresse très lentement, et reste insuffisante", selon les autorités.

Dans un communiqué, ce vendredi 10 septembre, l’Agence Régionale de Santé, annonce que 459 063 Réunionnais ont reçu au moins une injection, et 403 309 Réunionnais disposent d’un schéma vaccinal complet.

Depuis le début de la campagne, 57% de la population éligible (ou 47% de la population totale) est vaccinée contre le covid-19, à La Réunion. La couverture vaccinale progresse très lentement, mais reste insuffisante, selon les autorités.

Une lente progression

"La couverture vaccinale progresse très lentement, dans toutes les classes d’âges et demeure insuffisante puisque près de 35% de la population éligible n’est toujours pas entré dans le processus de vaccination", estime l’ARS. Elle rappelle que "la vaccination est le seul moyen disponible pour se prémunir le plus possible d’une infection à la Co-vid-19 tout en se protégeant contre les formes graves de la maladie".                                               

L’ARS incite donc les Réunionnais à se faire vacciner dans les centres de l’île. A ce sujet, dans le sud, le centre de vaccination anti Covid-19 du CHU Sud a été transféré dans un local mis à disposition par la ville de Saint-Pierre et aménagé dans le quartier de la Ravine Blanche.

L’obligation vaccinale des professionnels

L’ARS rappelle également à l’ensemble des professionnels soumis à l’obligation vaccinale l’échéance du 15 septembre, date à laquelle ils devront justifier à minima d’une première injection, leur schéma vaccinal devant être complet au 15 octobre au plus tard.

L’ARS assure qu’elle "procèdera aux contrôles indispensables pour garantir le respect de cette obligation vaccinale et de ses effets sur les conditions de poursuite d’exercice professionnel".