Aéroport Roland Garros : l’aérogare bioclimatique accueillera les passagers à l'arrivée début 2024

transports
La nouvelle aérogare bioclimatique sera mise en service en décembre 2023
La nouvelle aérogare bioclimatique sera mise en service en décembre 2023 ©AIA Life Designers
A La Réunion, la nouvelle aérogare bioclimatique accueillera les passagers à l'arrivée début 2024. Le chantier avance dans les temps à l’aéroport Roland Garros. Il permettra d’accueillir trois millions de passagers par an.

Des grues pour monter d’immenses charpentes faites de métal et de bois. La pose de la toiture en aluminium commencera ensuite en avril prochain.

A l’aéroport Roland Garros, le chantier de la Nouvelle Aérogare Ouest avance dans les temps. Pas de retard à l’horizon, sa mise en service est prévue en décembre 2023, et il accueillera les voyageurs en mars 2024.

Le chantier de la nouvelle aérogare bioclimatique qui sera mise en service en décembre 2023
Le chantier de la nouvelle aérogare bioclimatique qui sera mise en service en décembre 2023 ©Laurent Figon

Se sentir à La Réunion dès l'arrivée

Entamé en septembre 2021, ce bâtiment de 13 200 m2 sera dédié aux arrivées et permettra d’accueillir encore plus de passagers à La Réunion. La Nouvelle Aérogare Ouest portera la capacité d’accueil de l’aéroport à trois millions de passagers par an, soit 500 000 de plus.

"En attendant leurs bagages à la sortie de l’avion, les passagers auront la vue sur le paysage, sentiront les alizées et se sentiront de suite à La Réunion, explique Guillaume Branlat, président du Directoire de l’Aéroport de La Réunion Roland Garros. C’est un projet très réunionnais en terme d’architecture, il met en avant les paysage des cirques et des rivières".

Regardez les précisions de Réunion La 1ère :

En direct du chantier de la nouvelle aérogare à l’aéroport Roland Garros

De 600 à 900 bagages traités

A l’intérieur, trois tapis de livraison de bagages seront installés avec un tout nouveau système de tri et de traitement, dernière génération, conformément à la réglementation européenne qui entre en application en mars 2024. Il permettra de passer de 600 à 900 bagages traités par heure.

La suite des travaux

Par la suite, une deuxième phase de travaux va débuter en 2024. Elle consistera à agrandir l’aérogare existante en déplaçant sa façade sud et à créer un parvis végétalisé entre les deux bâtiments et l’espace de stationnement. En 2025, des travaux d’agrandissement de la salle d’embarquement seront réalisés.

Un bâtiment bioclimatique 

La Nouvelle Aérogare Ouest sera le premier bâtiment aéroportuaire bioclimatique de cette dimension, dans un région soumise aux cyclones tropicaux.

Elle sera ventilée naturellement pour limiter les consommations d’énergie. La façade laissera entrer les alizés. L’air intérieur sera ensuite évacué par diverses ouvertures, mais aussi des brasseurs d’air. "On va servir du vent pour rafraichir l’atmosphère et avoir un petit vent agréable", explique Guillaume Branlat, président du Directoire de l’Aéroport de La Réunion Roland Garros.

Regardez ici les images du bâtiment réalisées par l'aéroport :

AEROPORT REUNION ROLAND GARROS - VISITE CHANTIER DE LA NOUVELLE AEROGARE OUEST DESTINEE AUX ARRIVEES

80 000 euros d’électricité par mois

La climatisation sera réservée aux zones fermées les plus densément fréquentées, qui représenteront seulement 7% de la superficie totale de l’aérogare.

Climatisation, éclairage et autres consommations d’électricité : la consommation énergétique sera fortement réduite. A ce jour, la société Aéroport Roland Garros est la deuxième plus grosse consommatrice d'électricité à La Réunion avec une facture de 80 000 euros par mois.

Les entreprises locales sur le chantier

Selon la Société Aéroportuaire, 91% des entreprises qui travaillent sur ce chantier sont locales, 72% sont des PME, Petites et Moyennes Entreprises. La société́ aéroportuaire estime que ce chantier a créé environ 1 500 emplois directs et indirects.

La Société Aéroportuaire a investi 65 millions d’euros dans cette opération, avec le soutien de l’Union Européenne, l’Etat et la Région Réunion.