Affaire de la SUDEC : 3 ans d’inéligibilité et 6 mois de prison avec sursis pour André Thien-Ah-Koon

justice
André Thien Ah Koon est en ballotage favorable face à Nathalie Bassire
André Thien Ah Koon. ©Imaz Press
Le tribunal de Saint-Pierre vient de condamner André Tien Ah Koon à 3 ans d'inéligibilité, 6 mois de prison avec sursis et 5000 euros d'amende pour prise illégale d’intérêt dans l’affaire de la Sudec. Le maire du tampon avait embauché Christelle Mondon, une proche, au sein de la société qui s'occupe de la gestion des déchets pour les communes du Tampon, Entre-deux, Saint-Joseph et Saint-Philippe.

Après plusieurs renvois du procès, la justice saint-Pierroise vient de condamner à 3 ans d'inéligibilité, 6 mois de prison avec sursis et 5000 euros d'amende André Tien Ah Koon et à 3 mois de prison avec sursis et 2500 € d’amende Christelle Mondon dans l'affaire de la Casud. Le maire du Tampon fait d'ores et déjà appel de la peine prononcée à son encontre ce jeudi 29 septembre 2022. 

Décision TAK affaire Sudec
André Tien Ah Koon condamné à 3 ans d'inéligibilité, 6 mois de prison avec sursis et 5000 euros d'amende dans l'affaire de la Sudec. ©Olivier Murat

Dans ce dossier, Il était reproché au maire du Tampon d'avoir favorisé à l'époque l'embauche de la jeune femme au poste de présidente de la société qui devait s'occuper de la gestion des déchets pour les communes du Tampon Entre-deux, Saint-Joseph et Saint-Philippe.

Une société qui n'avait jamais fonctionné mais permis à Christelle Mondon de percevoir jusqu'à 5000 euros de salaire jusqu'en avril 2020, date de sa démission.

Maitre Djalil Gangate prend acte de la décision du tribunal  mais précise à propos de Christelle Mondon qui n'est pas sa cliente : " c’est son nom et uniquement son nom qui lui vaut d’être condamnée et sa filiation et sa parenté, je trouve ça injuste ".  

Christelle Mondon est la sœur de la deuxième adjointe d'André Tien Ah Koon et fille d'Ary Mondon, l'ancien premier adjoint de TAK.