Didier Robert abandonne ses poursuites judiciaires contre le Quotidien

justice
Didier Robert, président de la Région Réunion.
Didier Robert, président de la Région Réunion. ©Géraldine Blandin
Suite à l’affaire des Musées Régionaux, le président de Région, avait attaqué le Quotidien en justice pour "diffamation et propos mensongers". Finalement, ce jeudi 3 décembre, Didier Robert abandonne ses poursuites judiciaires.
Didier Robert abandonne les poursuites judiciaires contre le Quotidien. Son désistement a été annoncé par son avocat, ce jeudi 3 décembre, au cours de l'audience du tribunal judiciaire de Saint-Denis.

Didier Robert, lui, a refusé de commenter sa décision, alors qu’il était en visite sur le terrain ce jeudi pour inaugurer une antenne de la Région, aux Avirons.
 

Diffamation et propos mensongers

En 2018, le président de Région avait attaqué le Quotidien pour diffamation et propos mensongers, suite à l’affaire des Musées Régionaux.

En décembre 2018, le Quotidien publiait un article qui avançait que Didier Robert aurait touché quelques mois plus tôt, 111 870 euros en arriéré de salaires, en tant que président directeur général de la SPL Réunion des Musées Régionaux. "Comment Didier Robert a récupéré trois ans de salaire" avait titré le Quotidien.
 

Démenti de Didier Robert

Lors d’une conférence de presse, le président de Région avait démenti ces informations. Didier Robert avait toutefois reconnu avoir été payé 6 800 euros par mois entre août 2017 et le 3 décembre 2018, jour où il a démissionné de son poste de PDG de la SPL. Sa démission était intervenue en plein mouvement des Gilets Jaunes à La Réunion.

D’autres poursuites judiciaires

En avril 2021, Didier Robert doit être jugé en correctionnel pour des faits supposés de prise illégale d'intérêts, abus de biens sociaux et concussion qui auraient été commis à l'encontre de la SPL.