publicité

Affrontements au Port, barrages en place : cinquième jour de blocage à La Réunion [SYNTHESE]

Au cinquième jour de blocage dans l’île, une trentaine de barrages sont en place et des affrontements ont lieu dans la ville du Port en marge du mouvement des gilets jaunes. Ce mercredi matin, le président du département s’est exprimé. Le point à la mi-journée.

Affrontements au Port. © IMAZ PRESS
© IMAZ PRESS Affrontements au Port.
  • Par Laura Philippon
  • Publié le , mis à jour le

Affrontements au Port

Situation tendue à la mi-journée dans la ville du Port. Près de 400 à 500 manifestants venant du Port Est et des dizaines de personnes venant de la rue du magasin Score ont pris en tenaille les policiers au niveau du rond-point Citronnelles. Des affrontements violents sont en cours, avec des jets de galets contre des tirs lacrymogène. La mairie a annoncé dans la foulée la fermeture immédiate de la mairie, de l'annexe, du CCAS, des sites sportifs, et de la bibliothèque de la Rivière-des-Galets.

Ce matin, les manifestants en gilets jaunes avaient dressé un barrage dans le calme, au Port, devant la SRPP, le dépôt pétrolier de l’île. Ils ont été délogés par les forces de l’ordre. Les gilets jaunes se sont alors repliés sur le rond-point du Port, puis ils ont voulu se diriger à nouveau vers la SRPP, mais la situation a dégénéré avec l’arrivée de nouveaux individus dans ce secteur.
 

Une trentaine de barrages en place

Une trentaine de barrages sont en place à la mi-journée sur l’ensemble de l’île. Les principaux axes routiers sont bloqués. Les établissements scolaires et administrations restent fermés ce mercredi 21 novembre partout dans l’île. Les bus sont à l’arrêt, les commerçants ont baissé le rideau. Quelques rares magasins d’alimentation ont toutefois réussi à ouvrir.
Sur les barrages, les gilets jaunes sont de plus en plus organisés. Des roulements ont lieu. En ce cinquième jour de mobilisation, les actions se coordonnent et notamment sur les barrages de l’Est.
© Réunion la 1ère (Willy Fontaine)
© Réunion la 1ère (Willy Fontaine)
 

Les propositions des élus

Ce matin, le président du département, Cyrille Melchior a lancé un appel au gouvernement. "La ministre des Outre-mer doit se déplacer et venir ici à La Réunion pour discuter et prendre la mesure du malaise et les décisions adaptées", a-t-il déclaré.

Cyrille Melchior a présenté un mémorandum co-signé par 40 élus dont onze maires de l’île. Ce document s’intitule "La colère légitime des Reunionnais doit être entendue : 10 proposition pour La Réunion" et se veut être une "base de travail permettant à l'ensemble des élus locaux, aux socio-professionnels comme aux décideurs nationaux d'apporter des réponses concrètes et durables à la situation que connaît actuellement l'île".

Ce mémorandum propose trois axes. Des mesures pour un pouvoir d’achat amélioré avec la création d’un fond exceptionnel de l’Etat grâce aux recettes de la Française des jeux pour un accompagnement social de familles en difficultés, mais aussi la révision de la fiscalité sur les carburants. Des mesures aussi pour l’insertion des jeunes avec la restauration du dispositif des contrats aidés. Enfin des mesures pour le développement de l'activité notamment dans le BTP, les domaines de l’agriculture et du tourisme.
 
 

Forces de l’ordre blessés

En marge de ce mouvement des gilets jaunes, des violences urbaines ont à nouveau éclaté la nuit dernière à La Réunion, pour la quatrième nuit consécutive. Seize membres des forces de l’ordre ont été blessés lors des affrontements de la nuit dernière, dont un commandant très grièvement, selon un nouveau bilan de la préfecture.

Regardez ces images de guérilla urbaine à Saint-Gilles : 

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play