réunion
info locale

Afrique du Sud : 2014 est d'ores et déjà l'année la plus meurtrière pour les rhinocéros

Océan Indien
Massacre rhinocéros
Youtube : capture d'écran (France 2)
C'est un triste record pour l'Afrique du Sud. Le braconnage de rhinocéros atteint un record. 2014 est d'ores et déjà l'année la plus meurtrière pour cette espèce menacée.
Depuis le 1er janvier, 1.020 rhinocéros ont été tués pour le commerce de leur corne. Ce chiffre est malheureusement en constante augmentation depuis 2007. Le ministère sud-africain de l'Environnement a souligné que l'année 2014 est déjà la plus meurtrière pour cette espèce pourtant protégée. Pour la plupart, les animaux sont abattus dans le célèbre parc Krugger, au nord-est du pays. Ce parc est frontalier du Mozambique ou les braconniers se réfugient et abandonnent les carcasses des animaux.

Malgré l'importance des moyens déployés, de le sensibilisation à la répression, les autorités sud-africaines reconnaissent les limites des mesures prises pour protéger les rhinocéros. " Le massacre en cours des rhinocéros pour leur corne fait partie d'un trafic mondial de faune sauvage de plusieurs milliards de dollars et répondre à ce fléau n'est pas simple " estime ainsi le ministère de l'Environnement qui envisage de demander la fin de la prohibition du commerce de cornes. Légaliser ce commerce pourrait décourager les trafiquants et rendre ce trafic moins attractif sur le plan financier. Selon certaines estimations, le kilogramme de cornes de rhinocéros se négocierait entre 35.000 et 80.000 euros. A titre de comparaison, le lingot d'or se vend à 31.000 euros et la cocaïne à 55.000 euros. 
Les cornes sont principalement vendues au marché noir en Asie ou les adeptes de médecine traditionnelle les consomment en cocktail aux prétendues vertus curatives. Pourtant comme les ongles humains, les cornes de rhinocéros contiennent simplement de la kératine...

L'Afrique du Sud abrite 80% de la population mondiale des rhinocéros. En 2013, les braconniers avaient abattus 1.004 rhinocéros sur les douze mois de l'année. Reportage de France 2

 

Publicité