Agression filmée au collège Fayard: l’auteure suspendue et une cellule d’écoute ouverte

violence
Collège Fayard Saint-André
©Marie-Ange Frassati

Après l’agression filmée d’une adolescente ce mercredi 3 février à proximité du collège Terrain Fayard à Saint-André, le principal de l’établissement prend des mesures. La vidéo de la scène qui a fait le tour des réseaux sociaux a fortement choqué.  

Une élève de sixième a été prise pour cible par une autre jeune fille ce mercredi 3 février. La violente altercation s’est déroulée aux abords du collège Terrain Fayard à Saint-André. Ce jeudi 4 février, des mesures de sécurité renforcées sont mises en place.

L’agression a été filmée par d’autres jeunes qui assistaient à la scène. La vidéo fait le tour des réseaux sociaux.

Regardez le reportage de Réunion la 1ère :

Agression au collège Terrain Fayard : principal et responsables de parents d’élèves réagissent ©Réunion la 1ère

Des sanctions immédiates

Le principal de l’établissement condamne cet acte de rude violence. Frédéric Lai-Cheung-Kit, assure que "l’auteur présumé des faits est suspendu à titre de mesure conservatoire et sera passible de mesures disciplinaires".

Ouverture d’une cellule d’écoute

Dès son retour au collège, la victime sera "suivie et accompagnée par l’équipe médico-sociale" poursuit le responsable de l’établissement. Il en sera de même pour les parents de la jeune fille et des témoins de la scène qui le souhaitent.

Depuis le début de l’année scolaire, des actions sont menées au sein de l’établissement "notamment sur les dangers des réseaux sociaux" précise Frédéric Lai-Cheung-Kit, le principal du collège. L’objectif est de sensibiliser les élèves aux risques liés à l’exposition sur internet.

Dérive sur les réseaux sociaux

Les agressions filmées et exposées sur les réseaux sociaux se développent ces dernières années, comme celles appelées "happy slapping", un phénomène venu du Royaume-Uni.

Une tendance que dénoncent la communauté éducative et les représentants de parents d’élèves. Daniel Amouny, président de la FCPE Réunion juge la situation "inacceptable". La Fédération des conseils de parents d’élèves déclarent être "à la disposition des parents et des chefs d’établissements pour éviter que ces actions se produisent de nouveau".

Violences récurrentes dans la commune

Cette altercation n’est pas un fait isolé à Saint-André. En octobre 2020, une bagarre, également filmée, avait eu lieu aux abords du lycée Sarda Garriga. Un adolescent a été roué de coups par une dizaine de personnes. Il s’était vu prescrire huit jours d’incapacité temporaire de travail.

La municipalité avait alors annoncé le renforcement de la sécurité aux abords des établissements.