réunion
info locale

Ahmad Ahmad, le président malgache de la CAF, interpellé à Paris

football
Ahmad Ahmad
La Confédération Africaine de football sous le choc après l'interpellation de son président à Paris. Au coeur de cette affaire: la fin du contrat avec l'équipementier Puma
C'est le magazine "Jeune Afrique" qui le révèle. Le président  malgache de la Confédération africaine de football (CAF) Ahmad Ahmad a été interpellé ce matin dans un hôtel à Paris, où il séjournait pour assister au congrès de la Fifa et à la réélection du président Gianni Infantino. 

Ahmad Ahmad doit être entendu par les services de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF). Selon nos confrères, cette interpellation serait liée au contrat rompu par la Confédération Africaine de Football avec l’équipementier allemand Puma pour s’engager avec la société Tactical Steel, basée à La Seyne-sur-Mer.

Une signature de contrat qui, selon l’ex-secrétaire général de l’instance continentale Amr Fahmy, aurait été favorisée par la proximité entre Ahmad Ahmad et un des dirigeants de l’entreprise française. « Toutes les décisions ont été prises de manière collégiale » et « transparente », s’était défendu mi-avril le nouveau patron du foot africain.

Ahmad Ahmad est un homme politique malgache. Il a été élu à la tête de la CAF en mars 2017 à la grande surprise générale face à son grand rival Issa Hayatou. Ahmad Ahmad, 59 ans, fait partie de l’éthnie Sakalava, de confession musulmane et a dirigé pendant longtemps la fédération malgache de football. 

Dans la grande Île, il est considéré comme un homme de pouvoir. Son nom avait été évoqué lors du scandale sur l’attribution du Mondial 2022 au Qatar.
Publicité