réunion
info locale

Un an après le mouvement, les Gilets Jaunes veulent mobiliser à La Réunion

social
Dimanche 2 novembre, les Gilets Jaunes suivent la visioconférence avec la ministre des Outre-mer devant la préfecture.
Dimanche 2 novembre, les Gilets Jaunes suivent la visioconférence avec la ministre des Outre-mer devant la préfecture. ©IMAZ PRESS
Un an après le mouvement social de novembre 2018 à La Réunion, les Gilets Jaunes veulent à nouveau mobiliser, dimanche 17 novembre. Deux rassemblements sont organisés.
Vont-ils mobiliser un an après ? Dimanche 17 novembre, les différents collectifs de Gilets Jaunes appellent à la mobilisation à La Réunion. Un an après le mouvement social d'ampleur de novembre 2018, les Gilets Jaunes veulent marquer cet anniversaire.

Deux rassemblements citoyens sont organisés dimanche prochain dans le Sud au Tampon, sur le rond-point des Azalés, et dans le Nord dans le jardin de la préfecture.
 

Occuper un centre commercial

Les Gilets Jaunes veulent d'abord rassembler les citoyens sur ces deux lieux pour ensuite organiser une action "d'occupation d'un centre commercial de l'île", expliquent-ils dans un communiqué.

Selon eux, l'objectif est ainsi de cibler "le coeur de la vie chère sur La Réunion, l'absence de politique environnementale des multinationales de la grande distribution qui génèrent des quantités effroyables de déchets via le sur-emballage des produits, ainsi que le travail le dimanche qui détruit la vie de famille".
 

Toujours des revendications

Dans leur communiqué, les Gilets Jaunes estiment qu'un an après, "pratiquement aucune des revendications du mouvement n'a été acceptée".

Ils poursuivent : "nous réclamons toujours la mise en place d'un Référendum d'Initiative Citoyenne (RIC), le rétablissement de l'ISF, une refonte de l'Octroi de mer et un contrôle par les citoyens, l'alignement des tarifs de première nécessité sur la métropole, la suppression de tous les avantages des anciens présidents, et une lutte réelle contre la fraude et l’optimisation fiscale qui coûtent 80 milliards d'€/an à l'état de manière à permettre une diminution des prélèvements des français les plus précaires".
 

Il y a un an

Il y a un an, les Gilets Jaunes dressaient des dizaines de barrages et paralysaient l'île pour dénoncer la vie chère. Le 17 novembre, une grande marche avait eu lieu à Saint-Denis. Les jours suivants, rassemblements et manifestations avaient lieu le jour, alors que des émeutes éclataient la nuit dans certains quartiers. A l'origine, la contestation était née de la hausse des taxes sur le carburant prévue au 1er janvier 2019, mais très rapidement de nouvelles revendications étaient apparues. 
 
Publicité