Les syndicats appellent à la grève ce jeudi

social
les drapeaux de la CGTR
©Imaz Press
Emplois, salaires, retraite… La CGT appelle à une journée nationale de grève demain, jeudi 17 septembre. Avec la FSU et le syndicat Solidaires, ils prévoient une grande journée d’action sociale. Un appel entendu dans l’île où des perturbations sont à prévoir.
La CGT, la FSU et le syndicat Solidaires appellent demain jeudi à une journée nationale de grève. Ces derniers prévoient une grande journée d’action sociale sur les thèmes de l'emplois, des salaires et de la retraite…

A La Réunion, le rendez-vous est donné au parc de la préfecture dès 9h. Un rassemblement militant de l’intersyndical CGTR - FSU – SAIPER et Solidaires, pour dénoncer les inégalités sociales à La Réunion et la politique menée par le Gouvernement.

Les précisions de Delphine Poudroux sur Réunion La 1ère :
 
Appel à la grève des syndicats, le point avec Delphine Poudroux

Ainsi, les quatre organisations réclament entre autres de vrais emplois pour tous, l’amélioration du pouvoir d’achat avec la revalorisation du SMIC à 1 800 euros, la revalorisation des minima sociaux et la  transparence sur le mécanisme de formation des prix.

Parmi les exigences, l’abandon de la réforme des retraites et l’amélioration de la vie des retraités avec une indemnité compensatrice "vie chère", sans oublier la question du social avec la construction de logements et la mise en place d’un plan de lutte contre la pauvreté.

Suite à cet appel à la grève, le monde économique risque de tourner au ralenti. Le mouvement national résonne dans plusieurs structures de l’île.

 

Appel entendu par le CHOR


Le syndicat Sud Santé Sociaux du CHOR, le Centre Hospitalier Ouest Réunion appelle à la mobilisation. Un rassemblement sera organisé devant l'hôpital à 11 h. L’objectif, dénoncer leurs conditions de travail. Le personnel dénonce ainsi un temps de travail non respecté, le manque d’aide-soignant de nuit et des organisations dégradées. 
 
 

Perturbations dans les écoles du Port


Au Port, face à cette mobilisation, des perturbations sont à prévoir dans les écoles. Le service minimum d’accueil, les services de restauration, de surveillance de la pause méridienne et de garderie de fin de journée pourraient ne pas être assurés dans les écoles. La mairie invite les parents à s’informer auprès de la direction de l’école de leurs enfants et à prendre leurs dispositions.

La crèche Isnelle Amelin et le jardin d’enfants municipal ne pourront pas accueillir les enfants.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live