publicité

Après trois jours de visite, Annick Girardin a quitté La Réunion ce samedi

Après trois jours de visite intense aux quatre coins du Département, La Ministre des Outre-mer a repris ce samedi le chemin de Paris. Annick Girardin a tenu un point presse à Gillot avant de prendre l'avion. Elle est revenue sur les mesures économiques et sociales annoncées lors de son séjour. 

© Aurélie Constant Réunion La 1ère
© Aurélie Constant Réunion La 1ère
  • IP
  • Publié le , mis à jour le
Avant d'embarquer, la Ministre des Outre-mer a tenu à réaffirmer ses annonces: "je suis venue à La Réunion pour entendre les Réunionnaises et les Réunionnais et ensuite leur répondre parce que c'est ce qu'ils attendent. Je l'ai fait sous trois formes. D'abord répondre à la question du social, la lutte contre la pauvreté, l'accompagnement des entreprises."
 

"Le travail ne fait que commencer"

La Ministre des Outre-mer a indiqué, lors de sa prise de parole à Gillot, que les mesures économiques mises en place à Saint-Martin après le passage de l'Ouragan Irma seront également mises en place à La Réunion pour relancer l'économie de l'île après deux semaines de blocage. Le mouvement des Gilets Jaunes est "une crise sociale forte qui a fait des dégâts économiques". 

Sur la notion de transparence abordée dans son allocution d'hier à la préfecture, Annick Girardin est notamment revenue ce matin sur le tirage au sort de cinquante Réunionnais qui prendront part désormais aux travaux de l'Observatoire des Prix. La Ministre a tenu à rassurer la population en ce sens. Elle souhaite que la population soit associée à tous les projets qui seront mis en oeuvre sur le territoire. 
 

Martine Nourry des Gilets Jaunes échange quelques mots avec Annick Girardin à Gillot

Celle qui a parlé au nom d'un collectif de Gilets Jaunes demande à la Ministre un fond de compensation pour les chefs d'entreprises, notamment les artisans, les agriculteurs, les entrepreneurs.... Et la mise en place d'un système citoyen pour vérifier la transparence dans l'affectation de ces fonds. 

Annick Girardin lui répond être venue pour entendre et répondre aux demandes des Réunionnais. Mais qu'il faudra du temps pour tout mettre en oeuvre: " ce n'est pas trois jours de visite de La Ministre qui vont régler quarante ans de construction de ce territoire."
 
© Aurélie Constant Réunion La 1ère
© Aurélie Constant Réunion La 1ère
 

Annick Girardin: "je suis la voix des outre-mer au gouvernement"

Interrogée sur son départ aujourd'hui après 3 jours de visite, Annick Girardin dit vouloir être présente lundi au Sénat pour le vote du budget Outre-mer. La Ministre indique avoir annoncé des mesures, il faut les financer maintenant. Sa présence au vote est indispensable selon ses termes. 

Une nouvelle forme de démocratie se met en place sur l'île indique-t-elle. Annick Girardin souhaite pouvoir continuer à dialoguer avec les citoyens. Elle insiste d'ailleurs sur le fait que les élus réunionnais doivent reprendre leur rôle et leur responsabilité. La Ministre des Outre-mer a par ailleurs prévu une visio-conférence demain avec le collectif "Tous Unis pour la Réunion-Coordination des Gilets Jaunes" qui doit lui remettre les résultats d'une consultation en ligne qu'ils ont créé. 

Annick Girardin le martèle "que je sois ici ou à Paris, La Réunion restera et reste, comme tous les autres territoires d'ailleurs, ma préoccupation (....) La Réunion va s'en sortir et je serais à côté d'elle." 

Les premières mesures devront être mises en place dans un délai de trois mois. Le délégué interministériel chargé de la lutte contre La Pauvreté sera lui de retour à La Réunion dans un mois. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play