publicité

ARS OI : quel modèle de santé pour les 10 ans à venir ?

Accompagnement autour de la naissance, des maladies chroniques ou encore mentales, l’Agence Régionale de Santé de l’Océan Indien redéfinit ses priorités en matière prises en charge des populations de La Réunion et de Mayotte.

© Jean-Paul Mélade ( Réunion la 1ère)
© Jean-Paul Mélade ( Réunion la 1ère)
  • Lise Hourdel avec Jean-Paul Mélade
  • Publié le
François Maury, le directeur général de l’Agence Régionale de Santé de l’Océan Indien a présenté ce vendredi 29 juin, le nouveau projet de Santé 2018-2028 pour La Réunion et Mayotte. Huit orientations stratégiques ont ainsi été détaillées dans une feuille de route désormais officielle.

Parmi les priorités figurent la santé des femmes, des couples et des enfants, l’ARS OI reconnaissant un retard dans la prise en charge des problématiques liées à la périnatalité. La prévention et la prise en charge des maladies chroniques ou encore le renforcement de la lutte contre les virus tels que la dengue restent des préoccupations centrales.

L’accent sera également mis sur la qualité de vie et la santé des personnes âgées et des personnes handicapées. Enfin, l’offre de santé mentale sera augmentée. Un nouvel établissement de psychiatrie sur la zone Nord-Est de l’Ile devrait voir le jour, en première réponse au déficit actuel de l’offre.

Quant à Cilaos, plusieurs pistes ont été envisagées telles que la prise en charge des dialysés chroniques à Cilaos ou encore apporter des compétences médicales à travers la télémédecine pour limiter les longs déplacements vers Saint-Pierre.

Les détails de Projet de Santé 2018-2028 :

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play