publicité

Assises : 15 ans requis à l’encontre du ti-père et de 3 à 5 ans contre la mère de Kaylan

Stéphane Bocage et Coralie Francomme seront fixés sur leur sort à la fin de cette seconde journée d’assises. L’avocat général vient de conclure la seconde matinée en requérant 15 ans de réclusion contre le ti-père et de 5 à 3 ans contre la mère de Kaylan.

© Philippe Hoareau (Réunion 1ère)
© Philippe Hoareau (Réunion 1ère)
  • Issa Rahabia et Fabrice Floch
  • Publié le , mis à jour le
Stéphane Bocage, 28 ans, a tenté de se dédouaner de la mort de Kaylan et même de charger la mère de l’enfant, mais les faits sont têtus.
Le nourrisson a dû être hospitalisé à trois reprises dans un état grave. A chaque fois, Kaylan était resté seul avec Stéphane Francomme, note l’avocat général. Le parquet qui enfonce le clou en rappelant les traces de brûlures, les ecchymoses et enfin le rapport sans concession du médecin légiste qui conclu au syndrome du bébé secoué.
 
Un couple immature
 
En fait Kaylan gêné le couple, la mère n’a pas su ou n’a pas voulu protéger son fils de son concubin. Coralie Francomme n’a pas dénoncé son compagnon quand, pour se faire une place dans le lit, il n’hésite pas à brûler le bébé avec son briquet, en sa présence…
Le 14 Février 2014, soit dix jours seulement après la mort de son fils, elle fête la Saint-Valentin en compagnie de Stéphane Bocage, l’homme qui est jugé pour le meurtre de Kaylan.

Réclusion crminelle et prison demandées

Certes elle, comme le concubin, est immature mais cette absence de conscience n’est pas une excuse.
L’avocat conclut son réquisitoire en demandant une peine de 15 ans de réclusion criminelle à l’encontre de Stéphane Bocage et de 3 à 5 ans pour non dénonciation de mauvais traitement contre Coralie Francomme. Le verdict en fin de journée. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play