réunion
info locale

Assises : le médecin légiste a relevé 16 lésions sur le corps de Kaylan

justice
20160203 Assises 3
©Philippe Hoareau (Réunion1ere)
La première matinée du procès de la mère et du beau-père de Kaylan, accusés d’être responsable de la mort de cet enfant de 23 mois, a été marquée par l’intervention du médecin légiste. Il confirme que le nourrisson portait les stigmates du bébé secoué…
Le témoignage du médecin légiste a été éprouvant pour tout le monde. L’homme de science a décrit dans le détail les contusions et les traces de coups qu’il a relevés sur le corps de cet enfant de 23 mois décédé le 4 Février 2014.
Pour lui pas de doute, le décès et consécutif des maltraitances répétées. Il a relevé des contusions, des fractures et des traumatismes, 16 au total.
Le 2 Septembre 2013 déjà, les médecins de Saint-Pierre avaient placé le nourrisson en coma artificiel suite à une forte fièvre. Premier épisode des lésions au cerveau correspondant à celles du bébé secoué. 
 
La mère au bord du malaise en écoutant le médecin légiste
 
Maladroitement, la mère de Kaylan tente de justifier l’état de son enfant : « 2,3 jours avant le décès, il était très encombré. Il était victime d’une bronchite »…
Cependant, comme le relève le président et le médecin légiste, cette maladie n’explique pas l’état agonique dans lequel Kaylan est arrivé à l’hôpital de Saint-Pierre le 4 Février 2014. Une remarque également valable pour les hémorragies cérébrales anciennes, les cotes fêlées et la lésion ischémique…
Pour Michel Paire, expert médecin légiste intervenant depuis Saint-Etienne en visioconférence si Kaylan avait survécu, il aurait eu des lésions importantes.
Ce descriptif terrible des maltraitances qu’a subi son enfant a eu raison de la mère de Kaylan. Au bord du malaise, elle a du sortir de la salle pendant l’intervention du médecin légiste…
Publicité