réunion
info locale

Le "violeur du CROUS" condamné à 10 ans de réclusion criminelle

justice
Assises
©Réunion 1ère
Jugé à huit-clos devant la cour d’Assises de Saint-Denis, Kévin V. est condamné à dix ans de réclusion criminelle, ce mardi 25 septembre. Il est accusé d’avoir violé une étudiante dans les douches communes de la cité universitaire du Moufia en 2016.
Âgé de 25 ans, Kevin V. est condamné à dix ans de réclusion criminelle et cinq ans de suivi socio-judiciaire, ce mardi 25 septembre, pour le viol d’une jeune étudiante dans les douches communes de la cité universitaire du Moufia en 2016. Son procès s'est ouvert hier devant la cour d’Assises de Saint-Denis. Huit ans de prison et un suivi socio-judiciaire de trois ans avaient été requis à l’encontre du jeune homme un peu plus tôt dans la matinée.
 

Le silence de l’accusé

Deux ans tout juste après les faits, le procès s'est tenu à huit-clos durant deux jours pour protéger la victime. L’accusé est resté muet durant les audiences. Depuis le début de l’enquête, il conteste le viol et ne reconnaît qu’une tentative de vol avec violence. A l’audience, il fait donc valoir son droit au silence.
 

Les faits

Les faits remontent au 26 septembre 2016. La victime, âgée de 17 ans à l’époque, rentrait d’une séance de sport. C’est alors que le prévenu se serait introduit dans les douches communes où se trouvait la jeune femme, au sein d’une résidence du CROUS sur le campus du Moufia.

Mis en fuite par un témoin, l’agresseur s’est évaporé dans la nature pendant plusieurs semaines, avant d’être interpellé deux mois plus tard suite à un appel anonyme. Déjà connu des services de police pour une vingtaine de condamnations pour vols avec violence, le jeune homme a été mis en examen pour viol et placé en détention provisoire. Clairement identifié par la victime et le témoin, l’accusé a toujours nié les faits de viol.

Kevin V.  a dix jours pour faire appel.