Attention au risque requin, accru en cette période d'intersaison

risques naturels
Risque requin élevé : le préfet appelle à la prudence
©IMAZ PRESS REUNION
Le Centre Sécurité Requin (CSR) alerte ce mercredi les pratiquants de sports nautiques face au risque requin, accru en cette période intersaison. D'autant que la pêche de prévention n'a pas pu avoir lieu ces dix derniers jours en raison de la météo.

En ce début d'hiver austral, mais aussi à l'aube des vacances scolaires, le Centre Sécurité Requin (CSR) tient à diffuser un message de prévention aux pratiquants de sports de glisse, surtout après avoir observé "un pic d'affluence ces dernières semaines sur certaines zones d'activités nautiques". 

Le risque d'attaques accru 

En effet, la période d'intersaison est "connue pour le rapprochement près des côtes réunionnaises des requins dangereux", et est donc et "propice à l'aggravation du niveau de risque d'attaque de requin".

Deux observations depuis le début du mois 

Ainsi, depuis le début du mois de juin, deux observations de requins potentiellement dangereux ont été effectuées : une le 4 juin, et l'autre ce dimanche, le 12 juin, toutes deux à l'Etang-Salé.

Deux requins-tigre pêchés mardi 

Ces observations ont déclenché des déploiements de pêche ciblée ce mardi 14 juin, à Saint-Leu et à Saint-Paul. Deux requins tigre, dont un mesurant 3,60m, ont été capturés à 18h40, informe le Centre Sécurité Requin. Le risque est donc bien réel. 

L'effort de pêche gêné par la météo 

Le CSR appelle dans ces conditions à redoubler de vigilance, d'autant que ces dix derniers jours, la pêche de prévention n'a pas pu se faire en raison des mauvaises conditions météo, notamment la houle.

Une très grande prudence est en conséquence à observer en ce moment et toutes activités nautiques en dehors des zones aménagées et autorisées sont fortement déconseillées. Les activités nautiques peuvent se pratiquer exclusivement dans des zones incluant des mesures opérationnelles de réduction du risque.

Centre Sécurité Requin

Des dispositifs pour réduire le risque malgré tout

Par ailleurs, le CSR rappelle que des dispositifs de sécurisation collective existent pour réduire le risque. 

Les Vigies Requins Renforcées, dispositif de sécurisation collective, sont entre autres déployées sur le spot de Trois-Bassins et sur les spots de Saint-Paul. Pour en savoir plus sur ces déploiements, des informations sont régulièrement publiées sur les réseaux sociaux des Vigies Requin, sur Facebook et Instagram

La ZONEX de Saint-Leu

Autre dispositif que celui de la ZONEX de Saint-Leu, mis en place avec l'association Leu Tropical Surf Team et la Water Patrol, sur les spots de la Gauche et de replis de la commune. Il exige des usagers qu'ils portent un équipement de protection individuelle (EPI), qu'ils possèdent une licence à jour délivrée par la Fédération Française de Surf, et qu'ils aient signé une charte de bonne conduite. 

Des EPI oui, mais pas n'importe où 

Ces EPI, bien qu'utiles, ne permettent pas une mise à l'eau dans des conditions dégradées hors ZONEX, souligne le Centre Sécurité Requin. "Les conditions environnementales de pratique doivent rester le premier facteur de mise à l’eau", insiste le CSR. 

On sait en effet que la turbidité de l'eau, provoquée en ce moment par l'arrivée de grosses houles, est propice à la présence de squales.