Au cœur de l’unique service de soins palliatifs de La Réunion, à la clinique Sainte-Clotilde

santé
Le service de soins palliatifs à Sainte-Clotilde
Le service de soins palliatifs à Sainte-Clotilde ©Géraldine Blandin
Accompagner et soulager les patients de douleurs parfois insoutenables : c'est la vocation des soignants du service des soins palliatifs de la clinique Sainte-Clotilde. Un service unique à La Réunion où seuls six patients peuvent être pris en charge.

A 48 ans, Christophe Lopez lutte contre un cancer depuis une dizaine d'années. La semaine dernière, son état de santé s'est dégradé. Il a été admis en soins palliatifs, à la clinique Sainte-Clotilde, à Saint-Denis.

Sur les murs de sa chambre, les dessins et les photos de ses trois enfants. Sur son bras, les prénoms de chacun. Le dernier tatouage, pour sa fille de 5 ans, lui a été fait la veille, au sein même de la clinique.

"Le personnel fait bien plus qu’apporter des médicaments"

"J’ai discuté avec un infirmier et il m’a proposé de faire venir un tatoueur pour terminer mon projet de tatouage avec le prénom de ma fille, raconte Christophe. L’infirmier a tout fait pour contacter les tatoueurs et en trouver un qui accepterait de venir à la Clinique. Ça m’a beaucoup touché".

"Je me sens soulagé, apaisé et heureux d’avoir pu faire ce tatouage, poursuit Christophe. Ici le personnel nous apporte pas juste des médicaments, mais aussi beaucoup de bien être".

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

©reunion

 

Soulager les douleurs physiques et la souffrance psychologique

Le bien-être est la priorité des soins palliatifs qui ne sont pas réservés aux personnes en fin de vie. Ces soins sont destinés aux personnes atteintes de maladies graves.

"Ce service ce n’est pas que la mort, c’est la vie, les patients arrivent leurs douleurs et on essaie de les remettre sur pieds, de soulager leurs souffrances pour qu’ils repartent plus reposés", explique Julie Gossard, aide-soignante en soins palliatifs.

Prendre du temps avec le patient

L'objectif du service est de prévenir et soulager les douleurs physiques et la souffrance psychologique. "Ici, on peut prendre le temps avec le patient, respecter son rythme, alors que dans beaucoup d’autres services on travaille à la chaîne, remarque Julie Gossard, aide-soignante en soins palliatifs. Nous avons plus de temps pour écouter le patient et discuter avec lui".

Un seul service de soins palliatifs à La Réunion

Médecins, psychologues, infirmiers ou encore aides-soignants accompagnent ensemble les patients. "C’est forcément plus difficile que d’autres services car les patients sont en souffrance, mais nous les soulageons, nous les apaisons, explique Nolwenn Hue, infirmière en soins palliatifs. Nous sommes une équipe pour les aider, et c’est ça la force dans les soins palliatifs".

A La Réunion, seule la clinique de Sainte-Clotilde possède un service de six lits entièrement dédié aux soins palliatifs. Il accueille 150 patients par an. Plus de deux tiers d'entre eux rentrent chez eux après un séjour de plusieurs jours. C'est le cas de Christophe. La semaine prochaine, il rejoindra sa famille et sera suivi à domicile.