L'Autorité de la Concurrence donne son feu vert au rachat de Vindémia par le Groupe Bernard Hayot

économie
Jumbo / rachat Vindémia
©IMAZ PRESS
L'Autorité de la Concurrence donne son feu vert, sous conditions, ce mardi 26 mai, au rachat de Vindémia et ses magasins Score et Jumbo, par le Groupe Bernard Hayot, GBH, détenteur des supermarchés Carrefour.
Le rachat de Vindémia aura bien lieu. Ce mardi 26 mai, l'Autorité de la concurrence a donné son feu vert à l'acquisition de la filiale Vindémia, et ses magasins Score et Jumbo, par le Groupe Bernard Hayot, GBH, détenteur des supermarchés Carrefour.

La transaction est estimée à 219 millions d'euros. L'Autorité de la Concurrence a toutefois émis des conditions à ce rachat pour éviter tout monopole du groupe Groupe Bernard Hayot.
 

Jumbo Score transformés en Carrefour

Depuis que GBH a fait part de ses intentions sur Vindémia en janvier 2020, des salariés, des politiques ou encore des acteurs de la grande distribution dénoncent le risque de monopole.

Le Groupe Bernard Hayot, géant martiniquais, est déjà propriétaire des enseignes "Mr Bricolage" et "Décathlon" à La Réunion. Des magasins Jumbo Score seront alors transformés en Carrefour et en Carrefour Market.
 

Quelles conditions ?

Ce mardi 26 mai, l'Autorité de la concurrence a donné son vert feu, sous conditions :
 

Pour répondre aux problèmes de concurrence identifiés par l’Autorité, GBH s’est engagée à y remédier de façon anticipée (engagement dit de « fix-it-first ») dès avant la réalisation de l’opération, en cédant sept magasins à deux repreneurs faisant l’objet d’un agrément préalable de l’Autorité, Make Distribution et le groupe Tak.

 

GBH cède six supermarchés

Le groupe martiniquais va donc céder quatre de ses hypermarchés Jumbo Score, à Saint-André, Sainte-Marie, le Chaudron et Saint-Paul. Ces Jumbo Score deviendront des Run Market, une enseigne de la toute nouvelle société, Make Distribution.

GBH va également céder deux magasins supplémentaires, au Groupe Thien Ah Koon. Il s'agit des deux supermarchés Score de Saint-Pierre (rue de la Cayenne et rue de Cardamone). Selon l'Autorité de la concurrence "ces cessions permettent de rétablir une animation concurrentielle dans chacune des zones dans laquelle les effets de l’opération portaient atteinte à la concurrence". 
 

Une opération d'envergure

Ces derniers mois, dans l'attente de la décision de l'Autorité de la Concurrence, le groupe Hayot avait donc revu sa copie. Ce rachat est une opération d’envergure dans le domaine de la grande distribution en outremer, en termes de chiffre d'affaires et de nombre de magasins concernés.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live