Bac 2022 : les épreuves de spécialités de mars reportées en mai

éducation
Des dates d'épreuves du Bac 2022 modifiées à La Réunion pour tenir compte des vacances
Les épreuves du Bac à La Réunion (photo d'illustration). ©Imaz Press
Les élèves de terminale disposeront d’un peu plus de temps pour préparer les épreuves de spécialité du baccalauréat. Les 1ère devront, eux, préparer moins de texte pour l’épreuve de français. Un report qui satisfait élèves et syndicats.

L’annonce a été faite hier, vendredi 28 janvier, par le ministère de l’Education nationale. Les épreuves de spécialité du baccalauréat général et technologique sont reportées. Initialement prévues les 14, 15 et 16 mars, elles se dérouleront finalement les 11, 12 et 13 mai 2022.

Une modification du calendrier du baccalauréat 2022 avait déjà été apportée à La Réunion en novembre 2022, déplassant ces épreuves aux 8, 10 et 11 mars 2022. 

Programme inchangé et sujets aménagés

Il s’agit des épreuves concernant les deux spécialités choisies par les élèves de terminales, depuis la réforme du bac. Les candidats disposent ainsi de plus de temps pour préparer les épreuves, qui seront les mêmes que si elles avaient eu lieu en mars.

Les cours précédents seront annulés sur les deux jours précédant les épreuves, pour permettre la révision des examens. Les sujets seront aussi "aménagés" pour permettre aux élèves de choisir questions ou exercices.

Des avantages et des inconvénients pour les élèves

Pour les élèves, le report est aussi bien accueilli d’une manière générale. Ils bénéficieront ainsi de davantage de temps de préparation, un délai bienvenu pour Arnaud qui a pris du retard dans la préparation de ces projets en spécialité Arts Plastiques, du fait du contexte général.

Cependant, retarder l’échéance rallonge la période de stress, pour Baptiste, élève de terminale en voie générale. De plus, les concours d’entrée dans les écoles tomberont du coup dans la même période que les épreuves de spécialité reportées. Mai s’annonce dont comme "un mois intense" pour Baptiste, convaincu qu’il s’adaptera comme depuis le début de la crise Covid.

Un report demandé par les syndicats

Du côté des syndicats, l’annonce est bienvenue. Ils avaient en effet demandé ce report de dates compte-tenu de l’impact de l’épidémie sur le suivi du programme, avec les absences et fermetures de classes liées au Covid.

Une partie des épreuves devaient être passées avant les vacances de mars et une autre partie après, le report permettra finalement de les rassembler. Un deuxième aspect positif que salue Annick Quilichini, représentante syndicale du SNALC.

Regarder le reportage de Réunion la 1ère :

Les épreuves de spécialité du bac reportées de mars à mai, élèves et syndicats sont satisfait ©Réunion la 1ère

Aménagements pour Parcoursup

A noter, les épreuves de spécialité des terminales se déroulent normalement en mars pour permettre l’intégration de leurs résultats dans Parcoursup. Avec leur report en mai, la moyenne obtenue en classe de 1ère et sur les deux premiers trimestres de terminale sera donc prise en compte.

Depuis le 20 janvier, les élèves de terminales doivent en effet s’inscrire et renseigner leurs vœux sur Parcoursup. Cette étape se déroule jusqu’au 29 mars inclus.

Moins de textes à préparer pour l’oral de français en 1ère

Pour les élèves de 1ère, les épreuves anticipées de français seront aussi aménagées. Ainsi, si pour l’écrit, rien ne change, pour l’oral il y aura moins de texte à préparer diminue. Ainsi, les élèves des filières générales pourront être interrogés sur un des 16 textes à préparer, contre 20 d’ordinaire. En voie technologique, 9 textes devront être préparés, contre 12 initialement.  

Enfin, la durée des périodes de formation en milieu professionnel sera réduite à deux semaines pour permettre aux élèves de réviser pour les épreuves, dont les dates ne sont pas modifiées.