réunion
info locale

Baccalauréat 2021-première session: la fin des corrections prévue le 3 mars

éducation
Baccalauréat E3C
La première série d'épreuves a eu lieu en début de mois dans les 34 lycées de l'Académie ©Indranie Petiaye
La 1ère session des épreuves communes de contrôle continu (E3C) des lycéens s’est déroulée dans le département du 3 au 20 février dernier. Les 5 520 candidats de filière générale et 2 889 en voie technologique ont planché sur des sujets d’histoire-géographie ou encore de mathématiques
Pour la nouvelle session du baccalauréat, les corrections doivent s'achever le 3 mars. Pour l'instant et selon un comptage effectué le 22 février, 33% des copies (8 897 copies) ont déja été corrigées. 

L'Académie de La Réunion par la voix de son recteur Vellayoudom Marimoutou tire un bilan plutôt positif de cette première session. Selon ses responsables, il y a eu peu de perturbations dans le déroulé des examens. Seuls 4 établissements, Le Verger/ Bois Joly Potier/ Lislet Geoffroy et 3 bassins, ont été concernés par des professeurs grévistes mais il n’y a eu aucune gêne occasionnée sur le déroulement des épreuves, affirme le Recteur, qui ajoute par ailleurs, qu’aucun professeur n’a refusé de corriger les copies dans l’île (contrairement à certaines académies dans l’Hexagone où des appels au boycott ont été lancés par des syndicats).
Baccalauréat E3C
27 010 copies rendues par les candidats ont été scannées et réparties entre les correcteurs qui ont jusqu'au 3 mars pour les noter ©Indranie Petiaye

33% des copies déja corrigées


33% des 27 000 copies numérisées à La Réunion ont donc déja été corrigées. Les élèves auront accès à leur copie, anonyme et annotée, à compter du 9 mars. Une seconde session des E3C se tiendra entre le 16 avril et 27 mai.

Concernant les inquiétudes émises par les syndicats, le Recteur rappelle que des formations ont été faites et peuvent se poursuivre, que des ordinateurs sont mis à disposition des correcteurs dans les lycées et qu’il n’y a aucune surcharge de travail car il s’agit de contrôle continu. La grande majorité des enseignants accepte la réforme selon Vellayoudom Marimoutou. Reste à attendre maintenant la position des syndicats vent debout contre cette réforme du baccalauréat...

(RE)voir le reportage de Sufati Toumbou-Dany et Thierry Chenayer: 
©reunion