Une baleine observée au large de Saint-Leu

environnement
Cinq fois moins de baleines que l’an dernier à La Réunion
A ce jour, 59 baleines ont été observées près de nos côtes cette saison. ©RB / Imaz Press
Ce début de saison des baleines reste plutôt timide. Après l'observation du premier cétacé, le 16 mai par Globice Réunion, les géantes des mers se sont font plutôt rares dans nos eaux. Hier, un club de plongée a eu le privilège d'en croiser une et de capturer l'instant au large de Saint-Leu.
Alors que l'hiver austral s'est bien installé dans le département, les baleines qui migrent dans les eaux de l'océan Indien en cette période se font encore plutôt rares. La première baleine à bosse a été observée le 16 mai dernier par les équipes de Globice mais depuis, les cétacés restent plutôt discrets.

Hier, des plongeurs ont eu la belle surprise d'apercevoir un panache blanc en surface suivi d'une nageoire caudale au large de Saint-Leu. Le " club de plongée péï " n'a pas hésité à immortaliser l'instant et à diffuser la vidéo via les réseaux sociaux. Pas de doute, il s'agissait bien d'une baleine virevoltant dans nos eaux. Certainement une baleine à bosse, espèce la plus souvent observée près des côtes réunionnaises. 
 


Afin de bien reconnaître les baleines à bosse et les identifier comme il se doit, l'association Globice a illustré ses comportements usuels en surface  à travers une animation : 


L'observation des baleines réglementée


Un arrêté préfectoral réglemente l’observation des cétacés à La Réunion. L'arrêté précise les conditions dans lesquelles l’approche des mammifères marins et la mise à l’eau sont autorisées. 
Pour rappel, toute approche intentionnelle à moins de 15 mètres des cétacés est strictement interdite, y compris sous la surface. 
 
Observation d'une baleine au large de Saint-Leu
Protection des cétacés ©Globice Réunion

Cet arrêté reprend les principes de la charte pour une approche et une observation responsables des baleines à bosse. Une chartre qui depuis 2009 présente les règles de bonne conduite pour observer ces mammifères marins, progressivement étendues aux dauphins et aux tortues marines à partir de 2017. 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live