Basket féminin : la finale de la coupe de France entre la Tamponnaise et Fuz'Ellipse compromise par des problèmes logistiques

basket-ball
Basket féminin : la finale de la coupe de France compromise par des problèmes logistiques
Les filles de la Tamponnaise ont gagné la finale régionale de la coupe de France le 20 novembre. Elles doivent affronter l’équipe Fuz’Ellipse de Kavani le 11 décembre prochain. ©Céline Latchimy
La finale de zone de la coupe de France de basket féminin doit se jouer ce samedi 11 décembre à La Réunion. Mais l’équipe Fuz’Ellipse de Kavani, qui doit affronter la Tamponnaise, rencontre des difficultés pour venir dans l'île. La ligue réunionnaise de basket cherche des solutions.

"A ce jour nous n’avons aucune certitude quant à la participation de notre équipe à cette grande compétition régionale." Le communiqué de presse transmis par l’équipe de NF3 de Fuz’Ellipse de Kavani se veut pessimiste.

Cela fait plusieurs semaines que le club mahorais rencontre des difficultés pour obtenir des billets d’avion qui lui permettraient d’assister à la finale de la zone de la coupe de France féminine de basket. "A ce jour la délégation n’arrive malheureusement pas à obtenir de billets d’avion lui permettant de représenter Mayotte à cette finale de l’Océan Indien", explique le communiqué.

« Une finale, ça se joue»

La délégation, composée de 18 personnes, rencontre aussi des difficultés à trouver des hébergements à cette période de l’année. Sans date d’arrivée et de départ, difficile de réserver quoi que ce soit. "Sans évolution notable de cette situation, le club sera contraint de se déclarer purement et simplement forfait de la compétition."

Cette perspective n’est souhaitée par personne. Prévenu ce mercredi 1er décembre, la ligue de basket-ball de La Réunion dit s’être aussitôt emparée du dossier. "Pour moi, une finale ça se joue. C’est ça l’esprit du sport."

Johan Guillou, le président de la ligue régionale cherche activement des solutions : "on va faire tout notre possible pour qu’ils puissent venir." Des démarches sont en cours auprès des agences de voyages et des compagnies aériennes.

El-Hizawi Abdou Hamissi, de la direction du club mahorais Fuz’Ellipse de Kavani veut y croire : "il serait inadmissible que les ambassadrices du sport féminin mahorais se trouvent privées de finale."  Si, jusque-là, le club avait tenté de préserver les joueuses, une réunion d’urgence a eu lieu mardi pour leur faire part des difficultés rencontrées.

Tous ont le même espoir, offrir un beau match à tous les supporters le 11 décembre prochain.