Beaucoup d'incertitudes sur la nouvelle dépression en cours de formation au Nord de La Réunion

cyclones
Beaucoup d'incertitudes sur la nouvelle dépression en cours de formation au Nord de La Réunion
Beaucoup d'incertitudes sur la nouvelle dépression en cours de formation au Nord de La Réunion. ©Hermione Razafinarivo
La météo risque de se dégrader ces prochains jours. Une nouvelle dépression est en cours de formation au nord des Mascareignes. Elle pourrait évoluer au stade de tempête tropicale en début de semaine, mais pour le moment, beaucoup d'incertitudes persistent.

 A quoi faut-il s'attendre la semaine prochaine ? Une nouvelle dépression est en cours de formation au Nord des Mascareignes.  

Une tempête tropicale modérée  

Elle devrait se former dimanche ou lundi et pourrait atteindre le stade de tempête tropicale modérée. Mais à ce stade, il n'y a encore rien de concret sur les caractéristiques du système.  

Des incertitudes sur sa trajectoire et son intensité

"Il pourrait se former au Nord de La Réunion, mais nous n'avons pas encore d'idée précise sur son déplacement, explique Tarik Kriat, prévisionniste cyclone à Météo France. On ne sait pas non plus s'il pourrait s'intensifier, devenir tempête ou cyclone. Il y a plusieurs scénarios possibles avec des trajectoires qui vont de Madagascar jusqu'à Maurice". 

La menace du système dépendra donc de sa trajectoire et son intensité. Le système semble pour le moment prendre une autre direction que les deux précédents cyclones, Betsirai et Emnati. Pour l’heure, il n'y a pas d'inquiétude à avoir pour les terres habitées.  

Quel temps ce week-end ?

Du côté du ciel, le week-end s'annonce encore beau, mais prudence. 

"Pour la plage, les conditions seront correctes, même si on exclue pas quelques orages sur le littoral Ouest de l'île, prévoit Tarik Kriat, prévisionniste cyclone à Météo France. Dans les Hauts, on peut s'attendre à des orages dès vendredi et dans le week-end, donc il faut rester prudent en montagne où le temps change très vite".  

Huit dépressions se sont formées depuis le début de la saison cyclonique dans le bassin Océan Indien. La saison qui a commencé tardivement reste intense, et va durer jusqu’au mois d’avril.