Billets annulés : French Bee remboursera ses clients dès le début du mois de juin

transports
Covid-19 : French bee suspend ses vols vers Papeete pour 15 jours
©French bee
Le ciel semble s’éclaircir pour French Bee. Après avoir annoncé hier un programme de reprise progressive de ses vols à partir du 12 juin, elle annonce ce mercredi 27 mai l’entrée en vigueur des processus de remboursement des vols annulés au début du mois de juin.
C’est une question qui crée la polémique depuis le début de la crise sanitaire du coronavirus : le remboursement des billets des vols annulés. Si la loi impose aux compagnies aériennes de proposer à leurs clients soit de modifier sans frais leur réservation, soit de disposer d’un avoir sur un autre vol souvent pour 12 mois ou enfin d’être remboursé, la dernière option était rarement valable jusque-là.

 

De la difficulté d’être remboursé


De nombreux clients ont dénoncé cette situation. C’est le cas de cette famille qui devait voler vers Paris le 22 juin. La compagnie ne lui a jusque-là proposé qu’un avoir ou un report de son voyage avant le 1er décembre. Jean-Régis Ramsamy et Willy Thévenin l’ont rencontré.
©Réunion la 1ère

 

Des compagnies aériennes épinglées pour mauvaise pratique


Une situation dénoncée également par l’association UFC-Que Choisir. Après avoir mis en demeure 57 compagnies aériennes pour ce refus de rembourser leurs clients, elle a finalement décidé d’en attaquer 20 en justice mardi 19 mai.
 
Air France, Air Austral et Corsair font partie de la liste des compagnies épinglées par l’association de défense des consommateurs, mais pas French Bee. Certaines ont d’ailleurs modifié leur politique commerciale le jour même.

 

Des remboursements début juin pour French Bee


Ce mercredi soir, Marc Rochet, le PDG de French Bee, annonçait dans le journal télévisé de Réunion la 1ère, le début des remboursements des vols annulés durant la crise par la compagnie aérienne.
Interview de Marc Rochet, PDG de French Bee dans le Journal de 19h ©Réunion la 1ère

Dés le début du mois de juin, les processus de remboursement seront engagés pour les passagers qui le souhaitent. Une démarche tardive est la conséquence de cette crise exceptionnelle, estime Marc Rochet. L’aéroport d’Orly ayant fermé le 31 mars, la compagnie n’a pu voler depuis 2 mois à l’exception des vols cargo.
 

" Nous ne savions pas où nous allions en quelque sorte. Est-ce que cette immobilisation de nos appareils allait durer jusqu’à la rentrée de septembre, octobre ? Est-ce que les billets que les passagers avaient acheté, nous pourrions leur proposer de voler à une autre date ? Nous étions dans l’inconnu. Nos personnels étaient également en chômage partiel donc on n’a pas eu tous les moyens nécessaires pour gérer cette situation ", explique le PDG de French Bee.

 

Reprise des vols vers La Réunion au 12 juin


La compagnie aérienne en sait désormais plus. French Bee va reprendre progressivement ses vols vers La Réunion à partir du 12 juin prochain, d’abord de l’aéroport Charles-de-Gaulle puis d’Orly à partir du 26 juin.
 
Les règles sanitaires seront strictement appliquées dans les appareils de la compagnie. Port de masque à bord, protections, utilisation de gel hydro-alcoolique à tous les stades des opérations de vols seront observés assure Marc Rochet. Deux sujets restent en discussion, parmi lesquels la détection infrarouge de la fièvre pour savoir s’ils ont de la fièvre.

Malgré l’impact majeur de la crise, le PDG de French Bee assure que les prix des billets seront " plutôt bas ", car la demande sera " plutôt basse " et le prix du carburant a baissé.


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live