Blessée, Lisa, la fille de Bernard Mahmoud, a survécu à l’attaque de Québec

témoignage
Blessée, la Réunionnaise Lisa Mahmoud a survécu à l’attaque de Québec
Blessée, Lisa Mahmoud a survécu à l’attaque de Québec ©Capture d'écran Radio Canada
Lors de la nuit d’Halloween, deux personnes ont été tuées et cinq autres blessées dans une attaque à l'arme blanche à Québec, au Canada. Lisa, la fille de Bernard Mahmoud, ancien joueur et entraîneur de football de La Réunion, fait partie des blessés. Elle témoigne.
Sur Radio Canada, Lisa Mahmoud, une jeune femme de 24 ans, a accepté de raconter "l'horreur" qu’elle a vécue en pleine soirée d'Halloween. "C'est important de raconter, dit-elle. C'est au tueur d'avoir honte, pas à nous". 

Dans la nuit du samedi 31 octobre au dimanche 1er novembre, deux personnes ont été tuées et cinq autres blessées par un jeune homme armé d’un sabre japonais et habillé en tenue "médiévale". Lisa, la fille de Bernard Mahmoud, ancien joueur et entraineur de football depuis de nombreuses années à la Réunion, fait partie des blessés.
 
Attaque à l’arme blanche à Québec : Lise Mahmoud, rescapée, témoigne
 

Trois opérations chirurgicales 

Ce soir-là, Lisa se promène avec Pierre, son compagnon, lorsque le tueur s’en prend à eux en pleine rue. "Il a commencé à attaquer Pierre avec des coups à la tête, puis à l’épaule, raconte Lisa Mahmoud. Pierre est tombé, j’ai essayé de nous défendre, puis ça a été mon tour". Blessée à la main, à l’avant-bras, et à l’épaule, Lisa a déjà subi trois chirurgies depuis l’attaque.

"Je suis tombée au sol, il m’a donné six coups de couteau, j’ai essayé de me défendre avec des coups de pieds et des esquives", poursuit la jeune femme encore sous le choc. Lisa et son compagnon finiront par réussir à s’enfuir. Aidés par des passants, ils seront ensuite pris en charge par les secours. Le suspect a lui été arrêté.
 

Ne pas "sombrer dans la peur"

Lisa est coiffeuse à Québec. Selon son chirurgien, sa carrière n’est pas menacée. Après de la rééducation, elle devrait pouvoir récupérer l’usage de son bras gauche. Avant cela, Lisa veut se rendre auprès de sa famille quelque temps.

Malgré le traumatisme, la jeune femme reviendra ensuite vivre à Québec, elle refuse "de sombrer dans la peur".
 

Une cagnotte pour les frais médicaux

"J’aime toujours autant Québec, je veux rester ici, affirme Lisa Mahmoud. Il faut continuer de vivre et ne pas être dans la peur tout le temps. Il faut s’accrocher à la vie".

Pour soutenir Lisa et surtout payer ses frais médicaux, une cagnotte “Aidons Lisa” a été lancée sur le site leetchi.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live