réunion
info locale

Des bonnets tricotés pour les bébés

association
les tricopines à l'hopital
©GHSR-Sud
Le GHSR de Terre Sainte a réceptionné ce jeudi une cinquantaine de bonnets de naissance pour les prématurés et nouveaux nés de sa maternité. Ils ont été tricotés par les adhérentes de l’association « Tricopines » qui font du tricot un vrai bonheur
 
C'est une histoire de pelotes, d'aiguilles et de passionnées qui à longueur d'année, crochètent et tricotent tout ce qui est tricotable, pulls, chaussons, couvertures et écharpes.
 
Les mailles des tricopines
©Thierry Chapuis
 
C'est un reportage réalisé en Métropole, qui a donné l'idée à Brigitte Scharly, responsable de l'association les "Tricopines" créée en 2013, de faire ces petits bonnets pour les nouveaux nés des hopitaux de l'île.

En Juin 2018, les adhérentes se sont lancées dans la confection de petits couvre-chefs et de housses de couveuses pour les bébés, lors des ateliers du samedi. Ce jeudi, les tricopines sont allées remettre leurs réalisations au Pôle Femme Mère Enfant du CHU sites sud, dans les services pédiatriques. Une opération appelée à se répéter, de prochaines livraisons sont prévues au CHU Félix Guyon et au GHER grâce à un partenariat signé en Avril dernier avec le CHU Réunion qui se félicite de cette action.
 
les petits bonnets des tricopines
©Thierry Chapuis

"L’association réunionnaise St-Pauloise « Les Tricopines » a mis en place cette action de don de bonnets et autres accessoires pour les prématurés des hôpitaux suite à un reportage sur un partenariat de même type en Métropole. Plutôt que de créer pour elles, les tricoteuses sont fières de rendre ce service à des familles. En effet pour l’instant les prématurés sont coiffés avec un voile de crêpe, le même qui est utilisé pour les plâtres".

Les maisons des usagers nord et sud du CHU Réunion seront mises à disposition de l'association pour qu'elle puisse mener des "actions de tricotage" avec de nouveaux bénévoles. Chaque année, les maternités du département accueillent environ 10% de prématurés sur quelques 6600 naissances, les tricopines ne manqueront pas de travail. Elles ont vécu ce jeudi après-midi de grands moments d'émotion en faisant le tour des petits êtres coiffés de leurs bonnets tricotés.     


    
 
Publicité